mercredi 20 juin 2018
Accueil | Nos régions | VISITE DU PM A KIDAL : le grand bluff du Gouvernement !

VISITE DU PM A KIDAL : le grand bluff du Gouvernement !

Après avoir lâchement et insoucieusement abandonné l’Adrar des Ifoghas à la merci des bandits armés, tous, des apatrides confirmés et des renégats de la pire espèce, la visite du PM, Souméilou Boubèye Maïga, dans la ville de Kidal dans le cadre d’une mission dite de réconciliation, est prévue pour ce jeudi 22 mars 2018. Cependant, si un des objectifs clés de ladite visite est véritablement de rassurer les maliens à propos du niveau d’enrayement de l’insécurité au Nord du Mali, pourquoi le Premier Ministre et sa délégation ne se rendraient-ils donc pas à Kidal par voie terrestre ?
En effet, après avoir largement laissé le temps à ces protégés de la France impérialiste et autres narcotrafiquants de s’incruster et établir leur ‘’suprématie’’ sur cette partie du territoire malien pendant plus de quatre ans sans mot piper, ni guère se soucier des conditions de vie affreuses des compatriotes qui s’y trouvent, quotidiennement livrés à la terreur d’une minorité fasciste, c’est à quelques mois du scrutin présidentiel que le régime, à travers son ‘’stratège’’ de Premier ministre, semble avoir enfin jugé utile de se rendre à Kidal. Un événement dont les raisons ne peuvent qu’être politiques et qui, en cela même, constitue, non seulement, une nouvelle poudre que le Gouvernement se prépare à jeter aux yeux du peuple malien, mais aussi, une grossière insulte qu’Ibrahim Boubacar Kéita et sa cohorte alimentaire s’apprêtent à faire aux forces armées régulières.
Le même SBM qui, alors Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, avait, sur fond d’alibi spécieux, refusé de fouler le sol de Kidal en mai 2014 et laisser Moussa Mara s’aventurer seul vers ce qui serait désormais perçu comme la chute ‘’humiliante’’ de tout un Etat devant une ultra-minorité et où l’ex-Premier ministre y a failli laisser la vie, l’actuel PM semble avoir dorénavant jugé opportun de s’y rendre, officieusement, pour redorer le blason d’IBK auprès des populations de ladite localité et réussir à faire croire aux maliens que l’épineuse question de l’insécurité septentrionale serait déjà résorbée par le régime et que la région de Kidal serait désormais sous le contrôle de l’Etat du Mali.
Mais si tel est le cas, pourquoi ne pas, non seulement, emprunter la voie terrestre pour se rendre à l’Adrar des Ifoghas, mais aussi, y pénétrer avec des éléments de l’armée malienne comme seul garant sécuritaire de la délégation gouvernementale afin de pouvoir apporter aux maliens, les vrais témoignages d’une normalité tant espérée ? En outre, pourquoi tant de mystère et de tintamarre autour d’une visite qui fait visiblement peur au Gouvernement, lui-même, au regard de tous ces atermoiements dont l’évènement a jusqu’ici fait l’objet ?
La garantie sécuritaire du PM et sa délégation attribuée aux séparatistes de la CMA, est une honte pour le régime et une insulte à nos forces armées nationales formellement interdites de franchir les portes de Kidal alors que les maliens sont, jusque-là, restés fort impatients d’y voir le retour de l’administration ainsi que la réouverture des classes. Mais hélas, nous en arrivons à la triste conclusion que tout cela n’était que du bluff !
LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Abdoul Jabar Traoré, pdt du mouvement ‘’AN TA YE MALI KO YE’’ : « …nous devons aider le chef de l’Etat »

En présence d’une jeunesse fortement mobilisée, le mouvement de renaissance ‘’An Ta Ye Maliko Ye’’ …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *