mercredi 20 mars 2019
Accueil | Dépêche | Venezuela: Juan Guaido accueilli par une foule de partisans et des ambassadeurs

Venezuela: Juan Guaido accueilli par une foule de partisans et des ambassadeurs

L’opposant vénézuélien Juan Guaido, président autoproclamé par intérim, est arrivé lundi 4 mars à la mi-journée à l’aéroport international de Caracas. Une foule de partisans et des ambassadeurs de plusieurs pays européens et latino-américains l’y attendaient, selon des images retransmises en direct par la télévision.

Juan Guaido a été accueilli en véritable héros par des milliers de sympathisants dans le centre de Caracas. Le tout dans une ambiance survoltée, et pour cause: le régime avait averti que le jeune leader de l’opposition devrait affronter la justice à son retour au pays, le Venezuela qu’il avait quitté il y a une dizaine de jours alors que le Tribunal suprême lui avait interdit de quitter le territoire. Mais finalement, Juan Guaido est donc rentré et bien là, défiant ainsi de manière spectaculaire l’autorité non seulement du président Nicolas Maduro mais aussi des institutions proches du régime.

Juan Guaido, qui s’est autoproclamé président par intérim du Venezuela le 23 janvier, a aussitôt pris la parole : « Nous connaissons les risques que nous courons, ça ne nous a pas retenus. Nous sommes ici, au Venezuela, plus forts que jamais », a-t-il déclaré avant de sortir de l’aérogare en costume sombre et chemise blanche, tout sourire, debout sur le toit d’une voiture. « Nous revenons au Venezuela en tant que citoyens libres », a lancé Juan Guaido sous les acclamations de la foule. « Face aux menaces du régime, nous n’avons pas peur. » « Samedi, on continue ! Tout le Venezuela se retrouvera dans les rues. Nous ne resterons pas une minute ni même une seconde tranquilles tant que nous n’aurons pas retrouvé la liberté », a lancé l’opposant.

Plusieurs réactions diplomatiques ont été émises dès son retour à l’aéroport. Mike Pence, vice-président américain, a le premier promis sur Twitter une « réaction rapide » en cas de « menaces, violences ou intimidations » contre l’opposant, reconnu par Washington comme président par intérim, à son retour à Caracas. « Les Etats-Unis attachent la plus grande importance au retour au Venezuela de Juan Guaido en toute sécurité ».

« Nous sommes ici comme témoins de la démocratie et de la liberté »

L’ambassadeur français à Caracas, Romain Nadal, ancien porte-parole du Quai d’Orsay sous François Hollande, et une dizaine d’autres ambassadeurs avaient fait le déplacement à l’aéroport. « Nous sommes ici comme témoins de la démocratie et de la liberté afin que le président Guaido puisse rentrer », avait déclaré le représentant de l’Etat français avant son déplacement. L’Union européenne, elle aussi, reconnaît Juan Guaido, président de l’Assemblée nationale, comme président par intérim légitime du pays.

Des milliers de partisans de l’opposition, vêtus de blanc et munis de drapeaux vénézuéliens, ont commencé à converger dans les principales villes du pays. Il est très attendu à Caracas où une estrade a été dressée dans le quartier de Las Mercedes. Mais ses partisans devront patienter, car Juan Guaido va d’abord se rendre au village de Cati La Mar, dans l’Etat de Vargas où il a grandi.

Théoriquement, Juan Guaido, en tant que président de l’Assemblée nationale, dispose de l’immunité parlementaire. Mais il court le risque d’une arrestation pour avoir bravé une interdiction de sortie du territoire en se rendant il y a une dizaine de jours en Colombie, d’où il a entrepris une tournée dans quatre autres pays du continent.

Pour réussir le processus vers une transition politique, Juan Guaido rappelle les trois éléments fondamentaux, selon lui : l’union de tous les secteurs de la société vénézuélienne, la poursuite des manifestations et le soutien de la communauté internationale.
rfi

Djibril Coulibaly

Voir aussi

MIGRATION-MALI-FRANCE : Accords de réadmission signés ?

Si les autorités malienne et française ne le confirment pas, des médias sous d’autres cieux …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :