dimanche 21 octobre 2018
Accueil | Politique | URD aux organisateurs de la présidentielle : Plus question de se laisser faire

URD aux organisateurs de la présidentielle : Plus question de se laisser faire

La déclaration est faite par le bouillant Député Mamadou Hawa Gassama, qui n’est plus à présenter, Président de la fédération de l’URD de Kayes. C’était lors du meeting des jeunes cadres de l’URD à Kayes conformément à leur tournée entamée à l’intérieur du pays. L’Honorable Gassama a mis en garde les organisateurs des élections qu’ils ne vont plus se laisser faire encore.

Il s’agissait pour  les jeunes cadres de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) d’édifier les populations sur les enjeux des élections.  La mission de sensibilisation et d’information dans la cité des rails, le weekend dernier, intervient après les étapes de Sikasso et Ségou. La conférence-débat a eu lieu dans les locaux du Conseil de Cercle de la localité. L’évènement a coïncidé avec la présence de l’activiste RAS BATH à Kayes.

Dans une salle archi comble de militants venus de tous les horizons de la cité des rails, les conférenciers, composés de la crème des cadres de l’URD, ont touché plusieurs sujets.

Après les mots de bienvenue du Secrétaire Général de la section de Kayes du parti, le Député élu à Yélimané, Mamadou Hawa Gassama Diaby, par ailleurs Président de la fédération de l’URD de la Région de Kayes, a salué l’initiative des jeunes de sa formation politique.

Au-delà des messages de reconnaissance, le bouillant Député, connu pour ses déclarations fracassantes, a mis en garde les organisateurs des élections qu’ils ne vont plus se laisser faire cette année. «Nous parlons d’apaisement, ce qui ne veut pas dire forcément que nous allons accepter tous, cette fois-ci», prévient-il.

L’actualité oblige, Maitre Demba Traoré a expliqué les enjeux électoraux. Il est revenu sur  la modification de la loi électorale qui a été votée à l’Assemblée Nationale la semaine dernière par 98 voix contre 2 et 18 abstentions. Pour  l’ancien ministre et non moins ancien Député, Me  Demba Traoré, l’adoption de la nouvelle loi électorale peut garantir la sécurisation des élections, mais, bien entendu, précise-t-il, à condition qu’elle soit mieux amendée par les Députés.

Par ailleurs, le célèbre Avocat Me Demba Traoré a insisté sur l’implication des Maliens à tous les niveaux pour que cette élection soit la sortie définitive du Mali de l’interminable crise.

Ras Bath galvanise l’assistance 

Par coïncidence, le célèbre Ras Bath, en tournée en première Région, a décidé de faire acte de présence dans la salle de conférence-débat des jeunes cadres de l’URD et les cadres du parti. Il a galvanisé la salle en critiquant le bilan d’IBK comme la plus grande catastrophe que le Mali n’a jamais connue. Pire, il soutient que le Président IBK n’a honoré de ses engagements et, par conséquent, il ne mérite plus la confiance du Peuple malien. Ce speech du Rasta a été nourri par un tonnerre d’applaudissements dans la salle. Mais avant l’intervention du Rasta, Dr Madou Diallo a tenu le public en haleine au sujet de la crise que traverse le Mali tout en proposant des solutions de sortir le pays de l’impasse. C’est ainsi que  l’ancien Secrétaire Général de l’Assemblée Nationale et non moins ancien Président du mouvement des jeunes de l’URD a développé la position stratégique de son parti dans l’international libéral.

En effet, selon les conférenciers, cette idéologie politique aujourd’hui contrôle le monde démocratique et moderne. Ce modèle de gouvernance est réservé à des visionnaires et des expérimentés comme Soumaïla Cissé, futur candidat du parti de la poignée de main.

Pour sa part, Abdrahamane Diarra, le Président du mouvement national des jeunes de l’URD, a dressé un portrait politique de Soumi LE CHAMPION avant de développer ses excellents parcours professionnels dont il a fait preuve partout où il est passé. Selon lui, Soumaïla Cissé fut un des meilleurs Secrétaires Généraux de la Présidence de la République. Il a rappelé également son brillant séjour à la CMDT et à l’ACI en passant par le Ministère de l’Économie et des Finances puis celui  Infrastructures où il a successivement fait  preuve de dynamisme avant de passer avec brio à la tête de l’UEMOA pendant 9 ans. Ce parcours riche d’expériences et sans faute a émerveillé la salle archi comble.

Moussa Sey Diallo, l’une des figures de proue des cadres de l’URD, a éclairé la lanterne du Grand public sur les réformes que Soumaïla Cissé a pour le Mali. Pour ce faire, il cite les Kayésiens comme un Peuple modèle, brave et fier qui a su montrer l’exemple d’une reforme dans le quotidien. «Kayes est la seule Région qui a remporté la coupe du Mali, je suis persuadé que le même Peuple Kayésien s’est inscrit dans l’esprit de la reforme pour un changement profond», renchérit-il.

Fatoumata Soumaré et Naourata Salia Touré ont appelé les femmes de Kayes à sortir massivement pour accomplir leur devoir de citoyenneté le jour de l’élection présidentielle.

Une assistante édifiée et éclairée s’est engagée à battre campagnes pour Soumaïla Cissé, considéré comme un candidat visionnaire. «Nous avons compris et appris et nous nous battrons pour un candidat visionnaire», s’engage Karim Sissoko, l’un des jeunes leaders à Kayes.

Faut-il noter que la délégation de l’URD a respecté la tradition en rencontrant les autorités administratives et la chefferie traditionnelle sans oublier les Présidents des chambres d’agriculture et des artisans de la Région de Kayes.

Oumar Diakité : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Gouvernement-Magistrats: Un simple combat d’orgueil !

Hyper indignés contre le décret du gouvernement tendant à réquisitionner les magistrats grévistes, le Syndicat …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *