mercredi 26 septembre 2018
Accueil | Dépêche | Turquie: au congrès de son parti, Erdogan défie les Etats-Unis

Turquie: au congrès de son parti, Erdogan défie les Etats-Unis

En Turquie, le parti au pouvoir tenait son Congrès, ce samedi 18 août. L’occasion pour Recep Tayyip Erdogan de resserrer les rangs de sa formation, l’AKP, mais surtout de tenir encore une fois des propos très durs à l’encontre des Etats-Unis. Le président turc « défie » Washington et promet de « ne pas se livrer ».

Avec notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette

Sans surprise Recep Tayyip Erdogan a été réélu à la tête de son parti à l’unanimité des 1 380 délégués réunis à Ankara. L’instance suprême du parti a été renouvelée, mais le président turc a surtout réservé une bonne partie de son discours à la crise diplomatique et monétaire avec Washington, un discours sous le signe du complot contre la Turquie.

« Ils ont voulu nous faire tomber par l’économie, par les taux d’intérêt, l’inflation et les taux de change, mais nous avons mis à jour leurs combines », a martelé le chef de l’Etat turc.

« Guerre économique »

Loin de chercher à calmer le jeu, Recep Tayyip Erdogan poursuit donc dans la veine agressive qui est la sienne, depuis la dégringolade de la livre turque il y a une semaine.

Et peu importe si la devise turque a perdu 40% de sa valeur depuis le début de l’année, le président turc le répète : la Turquie va continuer à se battre contre ce qu’il appelle désormais « une guerre économique » menée contre son pays.

rfi

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Chronique du web : L’Europe au chevet de ses auteurs

Sur la question des droits d’auteur et des droits voisins, la Vieille Europe entend dorénavant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *