lundi 10 décembre 2018
Accueil | Société | Sur le front social : Les travailleurs des collectivités territoriales en grève de 72 H à compter du 30 octobre prochain

Sur le front social : Les travailleurs des collectivités territoriales en grève de 72 H à compter du 30 octobre prochain

Du 30 octobre au 3 novembre prochains, les travailleurs des collectivités territoriales observeront une grève sur toute l’étendue du territoire national. Dans le préavis de ladite cessation de travail signé par Seydou O. Diallo, le Secrétaire Général du Syndicat National des Travailleurs des Collectivités Territoriale (SYNTRACT), les futurs grévistes revendiquent l’application de 11 points d’accord contenus dans le procès verbal de conciliation entre le Gouvernement et ledit syndicat depuis le 24 mai 2018 dernier.

C’est plus qu’une patate chaude dans la main du «Tigre», Soumeylou Boubèye Maïga, et son Gouvernement. Depuis le début du second quinquennat d’IBK II, le climat social voire même politico-sécuritaire se détériore de plus en plus. En plus des Magistrats en grève illimitée depuis près d’une centaine de jours, ce sont, entre autres, les écoles secondaires privées (en grève de 48 Heures à compter hier, mercredi), puis l’Association des élèves et étudiants du Mali pour revendiquer l’effectivité de la rentrée scolaire, les fournisseurs du gaz domestique (réclamant eux aussi une grosse facture de trois milliards d’impayés au Gouvernement), la situation semble se dégrader de plus en plus. Pour preuve: le syndicat des travailleurs des collectivités territoriales veulent entamer à leur tour une grève de 72 H du 30 octobre au 3 novembre prochains si, toutefois, leurs doléances ci-dessous restent insatisfaites: -Le paiement de salaires à termes échus à travers l’ANICT par le canal de subvention à tous les fonctionnaires du cadre de l’Administration territoriale générale dans leurs grades et fonctions ;

-La révision voire l’adoption des cadres organiques des services intervenant dans la décentralisation (Direction nationale de la Fonction publique des collectivités, Direction Générale des collectivités ,le Centre de formation des collectivités ,les agents de développement régionale , les CADD, l’ANICT, en y prévoyant les fonctionnaires territoriales ) ;

-Le report des décisions de mutation de certains Agents des communes de Kopala, Yasso et Fangasso, prises arbitrairement ;

-La création par acte de corps de la Fonction publique ;

-L’élaboration d’un plan de carrière pour les fonctionnaires des collectivités territoriaux ;

-La décoration de certains agents ;

-La régularisation des dossiers administratifs en souffrance: avancement, intégration, formation, mutation ;

-L’octroi d’échelon aux ayants faits le service militaire ;

-L’élargissement du Conseil d’administration du CFCT aux travailleurs des collectivités ;

-L’organisation du concours direct de recrutement à la Fonction publique des collectivités ;

-L’opérationnalisation des concours professionnels.

Affaire à suivre…

Seydou Konaté: LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Morcellement des parcelles publiques à Ouenzindougou : La population montre les muscles

Face au phénomène de morcellement des espaces publics qui prend de l’ampleur, les populations de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :