lundi 24 septembre 2018
Accueil | Important | Sommet de la francophonie: Pourquoi Modibo Keita n’y est pas allé ?

Sommet de la francophonie: Pourquoi Modibo Keita n’y est pas allé ?

Le Mali a brillé par son absence au sommet des Chefs de l’Etat des pays francophones, tenu à Madagascar le week end dernier. Ni le Président de la République encore moins le Premier ministre n’était présent à Antananarivo. Une absence qui n’est pas passée inaperçue chez les medias étrangers. Qu’est ce qui s’est passé ?
Selon nos sources, c’était Modibo Keita, le Chef du Gouvernement qui était annoncé pour représenter le chef de l’Etat. Que lui et sa délégation devraient rallier Madagascar à partir de Malabo où il représentait le président IBK au sommet des pays d’Afrique et du monde arabe.
Mais voilà contre toute attente la délégation du PM est rentrée jeudi à Bamako, ce sera finalement le ministre des Affaires étrangères Abdoulaye Diop qui occupera le siège du Mali à la rencontre de la francophonie de la grande île.
Comme l’on pouvait s’y attendre, ce voyage écourté du chef du gouvernement a suscité des commentaires et supputations sur les réseaux sociaux.
D‘aucuns disaient que c’est le président IBK qui aurait rappelé son chef du gouvernement pour une imminente consultation, dans la perspective d’un changement de gouvernement. D’autres avançaient que c’est plutôt le chef du Gouvernement lui-même qui aurait souhaité revenir à Bamako, après avoir eu vent de consultations secrètes pour la formation d’un nouveau gouvernement, piloté par un nouveau PM.
Pour en savoir plus, nous avons tenté de recueillir des informations au niveau de Koulouba. Surpris, nos interlocuteurs sous anonymat, nous ont affirmé n’être au courant d’aucune démarche du Chef de l’Etat en ce sens. Indemne pour le service de communication de la Primature. « Il n’en est rien » nous a répondu, sans d’autres commentaires le conseiller à la Communication du Premier ministre, notre confrère Alassane Souleymane.
Pourquoi, le choix fut finalement porté sur le ministre des Affaires étrangères ?
« Il y avait la session de la coordination des ministres des affaires étrangères des pays de la francophonie, c’est dans ce cadre que le ministre Abdoulaye Diop a représenté le Mali », nous a expliqué M. Diouara, le chargé de com du MAEIACI. Selon lui, le chef de la diplomatie malienne représente le Chef de l’Etat à beaucoup de sommets et rencontres internationaux.
Nous nous sommes rabattus donc sur des sources extérieures, généralement bien informées.
Selon l’une d’entre elles, il peut y avoir plusieurs raisons. La principale c’est le temps long de la mission qui a dissuadé le chef du Gouvernement qui s’en est ouvert au président de la République. Car les missions de Malabo et TANA allaient éloigner le chef de l’exécutif du pays d’une semaine, ce qui n’est pas très pratique au regard de la situation intérieure du pays marquée par la tenue des élections. Ceux qui disent connaître l’attachement du PM Keita à la gouvernance administrative de l’Etat ne sont pas surpris par cette thèse.
Ainsi pour une des rares fois, le Mali manque à un rendez vous important de l’agenda international qui pourrait lui servir de tremplin pour lancer les invitations du sommet Afrique France en janvier prochain à Bamako.
Quant à l’hypothèse sur un imminent remaniement, cela semble légère, voire fantaisiste quand on sait que jusqu’au moment ou nous mettions sous presse cette édition du journal, les résultats des communales n’étaient pas encore définitifs. Et il n y a aucune raison logique qui puisse amener le chef de l’Etat à changer ses plans avant l’an prochain. Où l’évidence reste de laisser le vieux PM se reposer après le sommet Afrique France. Histoire de l’éviter un malaise vagal.
Le chef de la diplomatie, Abdoulaye Diop a eu donc l’insigne honneur de représenter le Mali au milieu du parterre des chefs de l’Etat et de Gouvernement des pays de la francophonie. Surtout que l’une des résolutions du sommet a porté sur la situation sociopolitique du Mali, c’est la preuve qu’il a bien rempli sa mission.
Abel Sangaré LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

CHEICK TIDIANI SANGHO DEMISSIONNE DU z : Le « Soleil levant » se couche à Bakaribougou

Le retrait de ce militant dévoué à la cause du parti de Me Mountaga Tall …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *