samedi 15 décembre 2018
Accueil | Politique | Second tour : Soumaïla Cissé annonce sa victoire

Second tour : Soumaïla Cissé annonce sa victoire

C’est du haut du balcon de son QG de campagnes que le candidat de l’URD, Soumaïla Cissé, a annoncé à la presse et à ses militants et sympathisants sa large victoire au second tour de la présidentielle 2018.

 Il n’a pas attendu le Ministère de l’Administration Territoriale  pour les résultats provisoires encore moins la Cour Constitutionnelle pour les résultats définitifs. Soumaïla Cissé s’est déclaré vainqueur de la présidentielle de 2018 devant le Président sortant Ibrahim Boubacar Kéïta. Il en veut pour preuve les résultats des Bureaux de vote sur tout le territoire national qui lui ont été remontés par ses équipes.  Il affirme qu’à la lumière de ces chiffres, il vient de battre à plate couture le Président sortant. «Ils ont pensé qu’ils allaient nous faire mordre la poussière; mais, à l’arrivée, ils se rendent compte qu’ils se sont trompés sur notre compte alors, ils paniquent», a dit avec plein d’humour un Soumaïla Cissé entouré par ses soutiens officiels, Dramane Dembélé, Choguel Kokala Maïga, Konimba Sidibé et le Représentant du candidat de Kalfa Sanogo. Il a appelé les «tenants du pouvoir à plus de responsabilités; car, la fraude, l’achat de consciences que nous avons vu à Bamako, sont indescriptibles. Le tripatouillage des procès-verbaux et des bulletins prévôtés sont des faits indéniables », a dit Soumaïla Cissé. Il a aussi vigoureusement dénoncé les résultats attribués au Président sortant dans certaines parties du pays. IBK, selon ces chiffres, a recueilli 30.000 voix  dans le Cercle de Gourma Rarouss; 9000 voix à Andraboukane, 11.000 voix à Tombouctou, 6300 voix à Tinderame et 4300 voix à Tessalit. Toute chose que réfute Soumaïla Cissé les qualifiant des chiffres fantaisistes.

Le cas Smart Médias

Cette société de communication est en charge de communication du candidat Soumaïla Cissé. Le jour du scrutin, elle a reçu la visite de la sécurité d’État qui a emporté les ordinateurs et les téléphones portables de ses Agents. Cette situation, selon Soumaïla Cissé démontre si besoin en était, que la «peur a changé de camp».  Il a informé de la détention au secret d’un Agent de l’entreprise. Cette situation a aussi été dénoncée par son Directeur de Campagnes, Tiébilé Dramé, qui a fait lire un communiqué.

Dans ce communiqué, on apprend que la Sécurité d’État reproche aux Agents de Smart médias une affaire de drogue. Ce qui est totalement faux, selon Tiébilé Dramé.

En tout cas, plutôt dans la journée, la question a été posée au Ministre de l’Intérieur pour savoir ce qui était reproché à Smart médias. Et, ce dernier dira que c’est une enquête qui a été ouverte et qui n’avait rien avoir avec les élections.

Quelle enquête et par rapport à quoi ? 

À ces questions, le Ministre de la Sécurité de l’Intérieur et de la Protection Civile, le Général Salif Traoré, ne donnera aucune réponse et se contenta de dire que les gens le sauront au moment venu.

Mohamed Sangoulé DAGNOKO : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Marche de l’opposition : Encore réprimée

La marche de l’opposition pour dénoncer les crises qui secouent le pays notamment au Nord …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :