dimanche 30 avril 2017
Accueil | Editorial | SANTE : Fin du calvaire pour les malades !

SANTE : Fin du calvaire pour les malades !

Les syndicats du secteur de la Santé ont mis fin samedi dernier (15 avril 2017) à leur grève illimitée qui a duré 38 jours. Lancé le 9 mars dernier, ce mouvement a paralysé hôpitaux et centres de santé publics.
«Le mot d’ordre de grève est levé parce que nous avons obtenu satisfaction. Sur neuf points de revendication, nous avons huit points d’accord et un point sur lequel nous avons un accord partiel», a déclaré à la presse Youssouf Maïga, secrétaire général adjoint du Syndicat national de la Santé.
«Nous réclamions une prime spéciale de fonction. Nous avons obtenu à 100 % satisfaction sur ce point (…). Sur la prime de garde et l’intégration de certains contractuels, le principe est acquis», a-t-il détaillé.
Le ministre du Commerce et porte parole du gouvernement, Abdel Karim Konaté, a confirmé la fin de la grève. «Les grévistes et le gouvernement se sont entendus et le mot d’ordre de grève est levé», a déclaré «Ampé». Sans doute la plus longue de l’histoire du Mali, cette grève dans le secteur de la Santé a paralysé les hôpitaux et centre de santé publics du pays, malgré un service minimum.
Pendant la grève, de nombreux malades se plaignaient de ne pas pouvoir bénéficier de soins à cause de la grève dans plusieurs établissements publics visités et des centres de santé communautaire (CESCOM). Certains patients n’ayant pas les moyens de se faire soigner dans les cabinets médicaux privés se sont tournés vers la médecine traditionnelle.
Si la grève des agents de la santé connait un dénouement heureux, celle des enseignants du supérieur et du nord continuent.
La Rédaction LE REFLET

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Quand ferons-nous du droit à la santé une réalité ?

Dans un contexte économique actuel où le Président IBK tente non seulement à satisfaire les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *