mardi 17 juillet 2018
Accueil | Société | Retour du train voyageur exigé : Le ‘’Collectif Sauvons les rails’’ patiente jusqu’au 31 décembre

Retour du train voyageur exigé : Le ‘’Collectif Sauvons les rails’’ patiente jusqu’au 31 décembre

«Le retour du train voyageur avant le 31 décembre 2017 » était l’ultimatum lancé par le ‘’Collectif Sauvons les rails’’ pour informer l’opinion nationale en général et le Gouvernement malien en particulier lors d’une conférence de presse au carrefour des jeunes de Bamako. C’était ce samedi 18 novembre 2017 sous la direction du Président du ‘’Collectif Sauvons les rails’’, Issa Diawara, il avait à ses côtés Fanta Traoré, membre du Collectif et Adama Camara, chargé de l’information du Collectif.

«Collectif Sauvons les rails’’ est initié par les jeunes riverains de la Région de Kayes dont leur but est demander le retour du train voyageur qui a cessé de circuler depuis la fête de Tabaski 2016.  Ce collectif a fait plusieurs pourparlers avec la Direction Générale du DBF (Dakar-Bamako Ferroviaire) et le Gouvernement. À l’issue de ces pourparlers, le Gouvernement  a promis de réparer urgemment l’une des trois locomotives assurant le transport des marchandises  pour le train voyageur.  Mais ce fut une promesse qui n’a pas été honorée. Car, selon le selon le Président du Collectif, Issa Diawara, jusqu’à présent rien n’a pu aboutir pour la mise en marche du train voyageur Bamako-Kayes. Dans sa déclaration liminaire, Issa Diawara a expliqué qu’ils ont conclu avec l’État malien un accord qui vise à rétablir le train voyageur. Un accord qui a été  arrêté avant le 17 juin 2017. Ce délai vient d’être prolongé par une Assemblée Générale jusqu’au 31 décembre 2017. « Ensuite, nous avons mis en place un cadre de concertation. Récemment, nous avons rendu visite au dépôt de Korofina, là où on répare les trains pour constater l’état d’avancement des travaux de réparation du train qui servira de train voyageur avant le 31 décembre 2017. C’est là qu’on a constaté que les travaux se font en moitié parce que le train n’est pas pleinement réparé pour un train voyageur », s’est indigné le Président du Collectif.

Et lors de la rencontre entre le  collectif et la partie gouvernementale, celle-ci s’est engagée de donner 4,6 milliards pour remettre le train voyageur en marche de façon efficace dans un délai de 6 mois. Et, récemment, le DBF nous avait fait savoir que le Gouvernement n’a débloqué même pas 5 francs et que tous les travaux engagés sont payés d’abord sur  fonds propres. Or, aux dires d’Issa Diawara, le collectif a un accord avec le Gouvernement pour le 31 décembre 2017. Donc, il a été convenu qu’après ce délai, son collectif entreprendra des actions avec une nouvelle méthode de combat. Cela, jusqu’au retour du train voyageur. L’objectif du combat ainsi enclenché  est d’œuvrer au bien-être de «toutes les populations

riveraines de Kayes », a-t-il conclu.

Fatoumata Bintou Tounkara et Mariam Sissoko, Stagiaires : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Mandat présidentiel sous contestations syndicales: Les Médecins en 360 heures de grève à partir du 26 juillet prochain

La plateforme des syndicats de la santé observera une grève de 360 heures (soit 9 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *