lundi 17 décembre 2018
Accueil | Politique | Résultats provisoires du second tour : IBK réélu avec 67,17%, mais, une vidéo d’une minute 28 secondes projetée par Tiébilé Dramé démontre la preuve des « bourrages d’urnes »

Résultats provisoires du second tour : IBK réélu avec 67,17%, mais, une vidéo d’une minute 28 secondes projetée par Tiébilé Dramé démontre la preuve des « bourrages d’urnes »

Quatre jours après la fermeture des Bureaux de vote du second tour de l’élection présidentielle, le Ministre de l’Administration Territoriale a rendu public, hier, jeudi, les résultats provisoires du second tour de l’élection présidentielle 2018. Le Président sortant, Ibrahim Boubacar Kéïta, est réélu avec 67,17% pour un second mandat contre son principal rival Soumaïla Cissé qui a obtenu 32,83% des suffrages valablement exprimés.

C’est vers 9H 30 précises, dans la salle du Ministère de l’Administration Territoriale et de la de Centralisation que le Ministre Mohamed Ag Erlaf a proclamé les résultats provisoires du second tour de l’élection présidentielle. Le Président sortant Ibrahim Boubacar Kéïta arrive largement en tête avec 1.798.632 voix (soit 67, 17 %) contre son opposant Soumaïla Cissé qui obtient 879.235 voix (soit 32,83%) des suffrages. 

Le taux de participation, selon le Ministre Ag Erlaf, est de 34,54 avec 85.536 bulletins nuls. Soit, au total, 2.677.603 des suffrages valablement exprimés sur 8.000.462 inscrits qui étaient répartis entre plus 23 000 Bureaux de vote à l’intérieur et à l’ extérieur du pays. 

Selon la loi électorale en vigueur, quarante-huit heures sont données aux candidats de faire des requêtes au niveau de la Cour Constitutionnelle avant le verdict sans recours des neuf Sages dont  la Présidente est Manassa Dagnoko. Juste quelques heures après la proclamation desdits résultats, le Directeur de campagnes de Soumaïla Cissé  a annoncé par voie de presse qu’ils useront de tous les moyens légaux pour lutter contre cette « mascarade électorale » ; car, selon lui, « ces résultats ne reflètent pas le vote des Maliens ».

Des résultats déjà contestés

Depuis le lundi dernier, Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition, en s’autoproclamant vainqueur du scrutin s’est dit prêt à rejeter tous résultats issus de « fraudes» du Ministère de l’Administration Territoriale et qui seront en sa défaveur. Soumaïla Cissé a recueilli « 51,97% de manière régulière et crédible », selon son Directeur de campagnes. Lors de ladite déclaration de rejet des résultats par son candidat, Tiébilé Dramé a égrené les manipulations frauduleuses faites dans les zones du Nord en faveur du candidat Ibrahim Boubacar Kéïta. Selon ces résultats, IBK a 30.674 voix et à Soumaïla Cissé 6.467 voix dans le fief traditionnel  de son candidat: « A Salam, dans la nouvelle Région de Taoudéni où le candidat IBK aurait obtenu 11.316 voix tandis que Soumaïla Cissé s’est vu attribué 379 voix. À Andraboukane, dans le Cercle de Ménaka, IBK  aurait eu 9865 voix, Soumaïla Cissé, 1158 voix. À Talataye, dans le cercle d’Ansongo, IBK a 8646 ; Soumaïla Cissé, 547 voix. À Tidermène, Région de Ménaka, IBK a eu 6360 voix ; Soumaïla Cissé 87 voix. Ce sont des exemples que nous avons pris pour dire très clairement que nous rejetons ces résultats caractérisés par bourrages d’urnes », martela Tiébilé Dramé.

Également, dans la nuit du mercredi au jeudi, Tiébilé Dramé était face à la presse au Quartier Général (QG) de campagnes, sis à Hamdallaye ACI 2000. C’était pour dénoncer le bourrage des urnes au Nord du Mali, plus précisément dans la Région de Kidal. En projetant une vidéo d’une minute 28 secondes devant les journalistes nationaux et étrangers, le Directeur de campagne de Soumaïla Cissé a exposé ainsi une preuve des « bourrages d’urnes» longtemps décriés par son camp. «Voilà l’explication des 11.300 voix attribuées au Président sortant avec 9978 voix qui lui sont attribuées contre toute logique. Le bourrage d’urnes en marche devant vous, sous vos yeux. Quand on vous dit qu’on bourre les urnes et qu’il n’y a pas eu de votes dans ces zones, voilà une illustration concrète. Deux personnes occupant un Bureau de vote en train de voter tranquillement», insista-t-il.

À présent, attendons le verdict des neuf Sages…

Seydou Konaté: LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Marche de l’opposition : Encore réprimée

La marche de l’opposition pour dénoncer les crises qui secouent le pays notamment au Nord …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :