samedi 18 août 2018
Accueil | Sports | Répression du régime d’IBK : Les Amazones veulent porter plainte contre le Gouvernement

Répression du régime d’IBK : Les Amazones veulent porter plainte contre le Gouvernement

Les femmes du Collectif des Amazones du Mali ont tenu une conférence de presse, le mardi 16 janvier 2018, à la Pyramide du Souvenir. Animée par la Présidente du collectif, Mme Diakité Kadidia Fofana assistée de Kanssourou Bathily, cette conférence de presse avait pour objectif de condamner la répression que ces femmes subissent par les forces de l’ordre lors de leur Sit-in du vendredi 12 janvier dernier. Un Sit-in organisé devant l’Assemblée Nationale pour dénoncer les violences conjugales faites couramment aux femmes dans notre pays. Selon nos informations,  ces femmes veulent porter plainte contre le Gouvernement.

Pour la présidente du collectif des Amazones,  Mme Diakité Kadidia Fofana, les femmes du collectif des Amazones du Mali prennent à témoin l’opinion publique nationale et internationale de ses inquiétudes face au durcissement du pouvoir d’IBK contre les femmes depuis la nomination de Soumeylou Boubèye Maïga comme PM. Dans sa déclaration liminaire, le Gouvernement a déployé des forces de l’ordre pour empêcher la manifestation pacifique des femmes du collectif des Amazones qui ont été violemment dispersées à coups de gaz lacrymogènes et dont certaines ont été interpellées et conduites au 3e Arrondissement, leurs matériels confisqués dont des pancartes et des banderoles. Elle dira que cette répression d’un âge, féroce et barbare, intervient après celle perpétrée violemment contre les femmes de l’HUICOMA de Koulikoro et du Mouvement «ON A TOUT, COMPRIS WAATI SERA ».

Les femmes du collectif des Amazones du Mali, soucieuses de la préservation des acquis démocratiques et des droits des Femmes ; engagées à œuvrer pour l’apaisement du climat social fragile au Mali ; convaincues que ce n’est nullement pas par des actes de barbarie que notre pays pourra restaurer la paix et la réconciliation nationale, dénonce avec force les répressions  policières violentes commises par les force de l’ordre contre les femmes en manifestation pacifique.

Pour conclure, Mme Diakité Kadidia Fofana a martelé que les femmes du Collectif des Amazones condamnent avec la dernière vigueur la recrudescence de ces actes de barbarie et de répressions policières pour empêcher des manifestations pacifiques, et invitent le Gouvernement au respect des libertés constitutionnelles. Selon elle,  notre pays ne pourra restaurer la paix et la réconciliation nationale sans respecter les libertés fondamentales des citoyens et citoyennes.

En outre, elle précise qu’elles veulent porter plainte contre le Gouvernement. Ce sera en commun accord avec les femmes de l’HUICOMA et LE MOUVEMENT ON A TOUT COMPRIS, WAATI SERA.

Pour Kanssourou Bathily, membre du collectif des Amazones du Mali, ce combat n’est pas un combat des femmes seulement. Ça doit être pour tout le monde. Selon elle, les hommes doivent comprendre que cela n’est pas contre eux. Mais il s’agit de mettre fin dans notre société  à ces violences conjugales dont les hommes aussi peuvent en être victimes.

Mariam Sissoko, Stagiaire : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Mondial 2018 : la Russie en larmes après son élimination cruelle face à la Croatie (2-2, 3-4 t.a.b.)

Dans un match longtemps fermé, la Russie et la Croatie se sont rendues coup pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *