jeudi 23 novembre 2017
Accueil | Société | Réintégration des ex-rebelles : La CMA et la plateforme contre la prise en compte des autres groupes armés

Réintégration des ex-rebelles : La CMA et la plateforme contre la prise en compte des autres groupes armés

Le Président de la commission de la réintégration et de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix,  le Général Gabriel Poudiougou, estime que, pour une paix durable, il faut la prise en compte dans le processus de réintégration, l’ensemble des groupes armés. Une proposition qui ne semble pas rencontrer l’assentiment des groupes armés signataires de l’Accord d’Alger que sont la CMA et la Plateforme.

 Hier, à la Primature, se tenait la rencontre d’évaluation de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger sous la Présidence. Cette réunion consacrait le suivi des conclusions de la journée d’évaluation du 23 juin 2017. Il s’agissait de faire le point des acquis, d’identifier les difficultés et de proposer des solutions permettant de parachever sa mise en œuvre.

Pour la circonstance, une vingtaine de Ministres, les Responsables des groupes armés, la société civile, le Haut Représentant du Chef de l’Etat, le Président du Haut Conseil Islamique, Mahmoud Dicko, étaient tous présents.

La grande surprise

D’entrée de jeu, la  parole a été donnée aux groupes signataires pour leurs allocutions. Au nom de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA), il est revenu à Ould Sidati de prendre la parole. Il a apprécié les avancées notées depuis la réunion du 23 juin. Des avancées qui ont abouti à la signature de différents accords d’arrêt des hostilités entre la CMA et la plateforme. Il s’est d’ailleurs félicité de l’aboutissement de cet accord et pour preuve, il parle au nom des deux groupes armés. Une  position qui a surpris toute l’assistance et qui a été  très appréciée par celle-ci.

Si cette entente des deux groupes est salutaire au moment où la mise en œuvre de l’Accord piétine du fait surtout des hostilités qui ont émaillé les Rapports de ces deux groupes, il faut dire qu’elle risque de poser un autre problème et non des moindres. Il s’agit de l’inclusivité du processus de réintégration des ex- rebelles. Le Président de cette commission réintégration, le Général Gabriel Poudiougou, a annoncé les avancées de son équipe sur le terrain et les difficultés rencontrées. À la fin de sa présentation, il fera la proposition d’inclure dans le processus de réinsertion les groupes armés qui ne sont pas signataires de l’Accord et qui ne font pas partie de la CMA et de la Plateforme. Car, soutient-il, ces groupes sont cantonnés dans leurs zones avec leurs armes. Et ne pas  les prendre en compte, ce serait s’exposer à  d’autres crises dans le futur. Il va plus loin en demandant de prendre en compte également ceux du côté de Téninkou, Koro et Douentza. Mais, visiblement, l’ouverture de la réinsertion aux autres groupes armés n’est pas de l’avis des  membres de la CMA et de la Plateforme. Ils l’ont fait savoir par des chuchotements bruyants dans la salle. Donc, un nouveau blocus en vue.

Mohamed Dagnoko : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Multicanal Mali : Les agents souffrent le martyre

Multicanal est une société de fourniture d’images numériques, de vente de décodeurs… Il est dirigé …

Un commentaire

  1. Combattant touareg Azawadien

    il n’aura pas de réintégration il n’y a pas des ex combattants an Tablate, Nous irons jusqu’au bout génération en génération Azawad ghass ou la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *