lundi 17 décembre 2018
Accueil | Société | Réforme du véhicule Toyota AVENSIS immatriculé K 5245: A quoi joue le Directeur National des Transports, Mamadou Koné ?

Réforme du véhicule Toyota AVENSIS immatriculé K 5245: A quoi joue le Directeur National des Transports, Mamadou Koné ?

Le Directeur National des Transports, Mamadou Koné, sait bien faire parler de lui. Au-delà de sa gestion des gros dossiers de l’Etat, il ne veut rien épargner. Ou du moins, rien laissé passer sans incident. Son nom est encore cité dans une affaire de mise en réforme du véhicule de marque Toyota Avensis, immatriculé K 5245. Un véhicule revenant de droit à M. Idrissa Tounkara qui dispose de toutes les pièces légales en la matière, mais qui peine à l’enlever de plein droit. Abus de pouvoir ou tentative de disculpation ?

A quand sonnera-t-elle la fin de l’abus de pouvoir au Mali ?
Dans la sommation interpellative, dont nous disposons copie, l’Huissier Commissaire de Justice près le ressort judiciaire de la Cour d’Appel de Bamako, Maitre Dosson Traoré indique au Directeur national des Transports que le véhicule Toyota Avensis immatriculé K 5245 a été adjugé à Idrissa Tounkara , technicien des industries et des mines à la retraite. Cela, suite à la vente aux enchères publiques du 20 juin 2018 par Maitre Mama Koné, Huissier commissaire de Justice pour la somme de 727 000FCFA payée suivant reçu N°0652 du 20 juin 2018.
En plus, il a signalé au directeur Koné que le requérant a été autorisé le 20 juin à enlever le véhicule suivant bon d’enlèvement délivré par l’huissier-commissaire de justice. De même, que le chef du bureau des domaines et du cadastre du district de Bamako a délivré le bon d’enlèvement tenant lieu du certificat de vente de véhicule reformé de l’Etat N° 1331.
Avec toutes ces pièces justificatives légales, M. sera buté au refus inexpliqué de Mamadou Koné de pouvoir entrer en possession de son véhicule.
C’est ainsi que Maitre Dosson Traoré a constaté et fait constater au Directeur national des Transports que le requérant est devenu légitime propriétaire du véhicule Toyota Avensis immatriculé K 5245 détenu entre ses mains sans titre ni droit.
Eu égard que tout a été fait dans les règles de l’art, l’Huissier de justice a été emmené à signifier au ‘’puissant’’ directeur Koné que le requérant lui fait sommation immédiatement de restituer le véhicule, à faute de quoi il se pourvoirait par tous les moyens de lui contraindre.
N’eut été la poursuite de la grève des magistrats, ce cadre aux réputations salies, allait faire drainer encore un service de l’Etat devant la justice. Tout cela à cause de son entêtement sans raison à ne pas vouloir mettre un pauvre citoyen dans ses droits.
Par ailleurs, il est à préciser qu’avant la mise sous presse de cette information, nous avons tenu à l’approcher dans son luxueux bureau de la direction nationale des Transports afin de recueillir ses motivations dans son refus obstiné de l’enlèvement dudit véhicule. Sans coup férir, il nous a fait tourner en bourrique avant de nous diriger vers son adjoint. Ce dernier, prenant peut être, ses distances avec les sales casseroles de son chef hiérarchique, s’est confié en ces termes : « je ne suis pas au courant de cette affaire ».
Il est temps pour le nouveau ministre des Transports, Soumana Mory Coulibaly de mettre de l’ordre dans ce désordre ambiant entretenu par le Directeur National des Transports, Mamadou Koné (qui joue sur les dossiers juteux comme du puzzle). Cela, s’il veut réellement réussir sa mission. Et ce dossier en est une occasion enchantée. Sinon, affaire à suivre.
Par Moïse Keïta LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

MISSABOUGOU : Le 3e pont bloqué vendredi par des jeunes de Missabougou

Soutenu par leurs camarades de Yirimadio-Missabougou, les jeunes de Missabougou ont bloqué l’accès au pont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :