vendredi 16 novembre 2018
Accueil | Politique | Réélection du Président sortant : Une victoire incolore, inodore et sans saveur !

Réélection du Président sortant : Une victoire incolore, inodore et sans saveur !

Trois heures après l’officialisation des résultats provisoires par le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, la pseudo-victoire d’IBK n’a donné lieu à aucune liesse populaire à Bamako. Ce qui atteste que les Maliens sont assaillis par la quête du quotidien et ne laissent aucune place aux folklores. Malgré que ces résultats avaient été exactement annoncés par le Directeur de Campagnes du Président sortant, Bakary Tréta, avant qu’il ne se rétracte, ces résultats sont quasi identiques à ceux publiés par le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, hier à 9 Heures 45 mns. Ce qui donna lieu à ces chiffres fantaisistes : 8,462 millions d’inscrits, dont 2 763 339 votants ;  856 536bulletins nuls ;  suffrages valablement exprimés : 2 677 803 ; taux de participation : 34,54 % ;Ibrahim Boubacar Kéïta: 1.798.632 voix (soit 67,17 %) ; Soumaïla Cissé : 879 235 voix (soit 32,83 %).

Le regret partagé par certains proches d’IBK, c’est la forte implication dans la gestion du pouvoir de son épouse, son fils et sa belle famille. Cette victoire sera sans doute cautionnée par la Communauté internationale au nom de la stabilité du Mali ; car, l’instabilité du Mali c’est la déstabilisation de la Sous-région et, par extension, l’Europe, à travers la migration d’une part et d’autre part la promesse du ¨Premier Ministre de mater les djihadistes. L’opposition n’en décolère pas. Pour elle: «Ce sont leurs résultats ! Ils ne reflètent pas la vérité des urnes. Ils ne reflètent pas le vote du peuple souverain du Mali. Ces résultats publiés par le camp du Président sortant résultent d’un trucage monstrueux, d’une manipulation des suffrages des Maliens avec bourrage d’urnes d’une autre époque.

Ibrahim Boubacar Kéïta, Soumeylou Boubèye Maïga, les martyrs de la démocratie couchés au cimetière de Niarela se retournent dans leurs tombes, ils vous observent, ils observent vos élections et vos résultats.

Le régime a tout entrepris pour obtenir les résultats annoncés tôt, hier  matin:
Instrumentalisation de l’Administration, achat de consciences, bourrages d’urnes, falsification des résultats issus des urnes, attaque de notre système de compilation des résultats, interpellation de 5 collaborateurs de l’agence Smart média, confiscation d’ordinateurs et de téléphones portables, arrestations, tortures, traitements cruels et inhumains ou dégradants infligés à Abel Konan Kouassi, un technicien de Smart médias, menaces et intimidations contre plusieurs partisans de Soumaïla Cissé, encerclement depuis hier matin du domicile du Directeur de Smart médias».

Mahamadou Yattara :LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

KOULOUBA : ECHANGES FRUCTUEUX ENTRE LE CHEF DE L’ETAT ET LE DIRECTEUR DU DEPARTEMENT AFRIQUE DU FMI

Le directeur du département Afrique du Fonds monétaire international (FMI) a été reçu, le jeudi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :