dimanche 19 août 2018
Accueil | Oeil du combattant | Ramadan Saint et les marchands spéculateurs

Ramadan Saint et les marchands spéculateurs

De coutume, le coût  des denrées alimentaires augmente à chaque période de mois de carême. L’habitude refait surface avec la variation en hausse des prix.

Chaque année, pendant le mois de Ramadan, les prix de certaines denrées alimentaires augmentent. Cela, malgré les nombreuses dispositions prises par les autorités pour alléger les dépenses familiales. Certains, pour ne pas avoir à faire avec des frais exorbitants, achètent les nécessités à la veille du mois de Ramadan. Il s’agit, entre autres, des oignons qui coûtaient à 225 FCFA avant le mois de Ramadan, voit le prix varier et à la hausse aujourd’hui entre  250 et 300 FCFA. La population ne cesse de se plaindre de cette situation.

Selon certaines ménagères,  c’est devenu habitude de voir les prix de condiments monter vertigineusement  à chaque période de l’année. «On est habitué maintenant, on se dit même dans les causeries qu’on va se dépêcher pour aller acheter nos condiments avant que ça ne devienne plus cher », nous dit Fatoumata Coulibaly. Cette situation, même les Chefs de famille en sont conscients. Et même ceux qui pensaient que ce sont les femmes qui détournaient par fois leurs prix de condiments ont fini par comprendre qu’en réalité c’est le marché qui est instable avec trop de fluctuations.

Le Fouineur

Rédaction

Voir aussi

Redémarrage des travaux de la route de Dialakorodji en pleine période de campagnes électorales : L’occasion du second tour de la présidentielle fait le larron

Depuis le lundi 6 août dernier, les travaux de construction de la route Nonzombougou-Safo-Dialakorodji ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *