lundi 17 décembre 2018
Accueil | Oeil du combattant | Que des dépenses et manques de compréhension des voisins et parents à l’endroit des familles endeuillées !

Que des dépenses et manques de compréhension des voisins et parents à l’endroit des familles endeuillées !

Le décès d’un membre de la famille est devenu de nos jours une occasion de dépenses extravagantes pour la famille éplorée. Il est malheureux de constater qu’il suffit d’avoir un décès chez soi pour avoir à faire à des dépenses imprévues. D’abord le plat à préparer crée des dépenses immensément grandes afin que  toutes les familles environnantes qui cessent de préparer ce jour puissent être servies. Car, ce sont les femmes de ces familles qui viennent aider à préparer dans la famille du défunt. Du coup, dans ces différentes familles, c’est du plat qu’on apporte au détriment de la famille éplorée. Et cela en plus de la grande foule qui assaille la famille du défunt qui est prise en charge en nourriture durant toute la journée voire pendant plusieurs jours ou des semaines après l’enterrement. Tout cela aux frais de la famille éplorée. Des dépenses non seulement imprévues, mais aussi insupportables. Cependant, à l’ origine c’était des familles environnantes et celles des proches parents qui préparaient pour apporter aux membres de la famille éplorée. Parce que, selon un  hadith du Prophète Mahomet (PSL), celle-là éplorée ne pouvait pas préparer le jour des obsèques. Hélas ! C’est le contraire que nous assistons de nos jours. Cela, si bien que dès après les obsèques, la famille endeuillée est appauvrie. D’où, certains  font le mendiant même le jour des obsèques afin de secourir, peu que soit-il, à la famille du défunt.

Le fouineur

Rédaction

Voir aussi

Au CAP de Kati : 500 FCFA pour une Attestation de service !

Chaque fois qu’un Enseignant se rend au CAP pour l’établissement de ce document qui prouve …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :