mardi 11 décembre 2018
Accueil | Politique | Présidentielle 2018 : Soumi reconnu par le Chérif de Nioro

Présidentielle 2018 : Soumi reconnu par le Chérif de Nioro

Dans une vidéo de First News, publiée sur les réseaux sociaux, le Chérif de Nioro du Sahel, El hadj Bouyé Ould Cheickné, reconnaît Soumaïla Cissé comme le Président de la République élu du Mali. Comme à son habitude, Bouyé a parlé en arabe interprété en Bambara par son traducteur attitré.

En 2013, IBK  s’est fait élire contre Soumi grâce à l’implication de Bouyé à travers son choix et sa parole de voter IBK, sa fortune personnelle, celle de ses disciples, et la campagne de ses enfants. Cette année, dans une première vidéo, le vieux Bouyé a préconisé «Tout Sauf IBK » et « Tous pour ADP-Maliba», dirigé  par son Talibé Aliou Boubacar Diallo qui est, malheureusement,  arrivé 3e    position. Entre temps, le Talibé a introduit Soumi auprès du Chérif, qui l’a reçu entre les deux tours. La Cour Constitutionnelle a proclamé, le 20 août 2018, les résultats définitifs du deuxième tour de l’élection présidentielle du 12 août 2018. Cette proclamation marque le début d’une nouvelle ère pour notre cher pays. L’annonce de la victoire d’IBK, réélu pour un second mandat avec 67,17% des suffrages, a été accueillie dans la joie chez ses partisans de ce dernier. Alors que les sympathisants de Soumaïla Cissé, crédité de 32,83%,  ont entamé une série de marches pour protester contre ces résultats qu’ils ne reconnaissent pas.

Donc, ce soutien du Cherif de Nioro donne du tonus aux partisans de Soumi, qui laissaient entendre ceci: «Nous n’accepterons pas ces résultats, ce sont des résultats de la fraude électorale. Nous n’allons pas accepter qu’IBK nous vole notre victoire et nous allons braver les forces de l’ordre, peu importe le prix à payer pour manifester notre colère ».

En revanche, le Gouvernement rassure l’opinion nationale et internationale de sa détermination à œuvrer constamment pour le maintien et le renforcement de la paix, de la sécurité et de la stabilité. IBK, dans son adresse au Peuple, a rappelé qu’il  sera le Président de toutes les Maliennes et de tous les Maliens, et servira  le pays  en leur nom et selon les principes républicains. Ce, pour assurer la paix, le développement économique et social et un rayonnement mondial.

Par rapport au Président de Bureau assassiné, le jour du vote du premier tour à Arkodia, dans le Cercle de Niafounké, région de Tombouctou, le 12 août, par des terroristes, IBK prend l’engagement que tout sera fait pour que ce crime ignoble soit puni.

À l’adresse de Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition républicaine, IBK tend la main. Selon IBK : « Après la bataille électorale, il y a les retrouvailles. Car, pour bâtir un avenir de tous les possibles, le Mali doit pouvoir compter sur toutes ses filles et tous ses fils. Chacun aura sa place. La République n’exclura personne, Vous le savez ». Et il conclura que le prochain mandat sera celui de la jeunesse.

Mahamadou Yattara : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Marche du FSD et du Cofop : Tiébilé met en garde Soumeylou

Une forte Délégation de Religieux a été reçue au siège du Front pour la Sauvegarde …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :