samedi 16 décembre 2017
Accueil | Société | Préavis de grève de 72 heures à la BRAMALI : Un compromis trouvé entre les travailleurs et la Direction

Préavis de grève de 72 heures à la BRAMALI : Un compromis trouvé entre les travailleurs et la Direction

Pour protester contre la mauvaise volonté du nouveau DG, Benjamin Bronne, d’exécuter le protocole d’accord signé par son prédécesseur et bien de cas de pratiques illégales dont est victime le personnel, le Syndicat de la société BRAMALI avait déposé un préavis de grève de 72 à l’Inspection de Travail régionale de Koulikoro pour cette semaine. Mais, selon nos informations, des négociations de la semaine dernière ont abouti à la levée du mot d’ordre.

Le Syndicat et la Direction de la société BRAMALI ont fait des concessions conduisant à la suspension du mot d’ordre de grève déposé à l’Inspection de Travail régionale de Koulikoro. De nos sources, 80% des doléances des travailleurs ont été prises en compte. Mieux, toujours d’après nos informations, un nouveau Directeur des Ressources doit prendre fonctions. Ce qui pourra consolider davantage les relations entre les deux parties.

Rappel

Les travailleurs et la Direction Générale de la BRAMALI s’observaient en chiens de faïence. La tension était en telle enseigne, que les employés de cette société avaient menacés d’observer une cessation de travail en ce début de semaine.

En effet, selon une source proche du milieu, les travailleurs de BRAMALI reprochaient au nouveau Directeur Général, Benjamin Bronne, de vouloir remettre en cause le protocole d’accord signé avec son prédécesseur portant sur la relecture de l’Accord d’établissement de ladite société et la revalorisation de la grille salariale. Ce n’est pas tout,

les travailleurs accusaient également leur patron d’avoir imposé un nouveau programme de travail qui avait été arrêté faute d’accord entre la Direction et le Syndicat des travailleurs.

Autres plaintes à l’endroit du DG, ce sont des demandes d’explication en cascades suivies de sanctions disproportionnées à l’égard des travailleurs. Il était aussi reproché au nouveau patron de faire travailler les employés pendant les week-ends sans restauration ou des nuits sans infirmiers de garde alors que des cas d’accident de travail avaient été signalés, etc.

A cet effet, un préavis de grève de 72 avait été déposé à l’Inspection de Travail Régionale de Koulikoro pour cette semaine. Mais, fort heureusement, il y a eu un début d’entente pour préserver les acquis. Cela, grâce à l’intervention du Collectif des cadres de BRAMALI qui a mené des négociations entre les deux parties. Des négociations à l’issue desquelles qu’il y aurait eu gain de cause enregistré de part et d’autre.

Oumar Diakité : LE COMBAT

 

Rédaction

Voir aussi

Cour d’Assises : Accusées de faux et usages de faux, Rabiatou Cissé et Rokia Traoré écopent de trois ans de prison avec sursis

La Cour d’Assises de fin 2017, en sa séance du 13 décembre, a statué sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *