dimanche 19 août 2018
Accueil | Politique | POUR DOMMAGE CAUSE A SON HOTEL : Un opérateur réclame 42 millions à l’EDM-SA

POUR DOMMAGE CAUSE A SON HOTEL : Un opérateur réclame 42 millions à l’EDM-SA

Victime des abus de la part de l’Energie du Mali (EDM-SA), un promoteur d’établissement hôtelier demande lors d’un procès le payement de 42 millions de nos francs au titre principal ainsi que des dommages et intérêts. Le délibéré est attendu le 24 de ce mois au tribunal de grande instance de la commune III.

À deux occasions, Boubacar Camara promoteur de l’hôtel-restaurant ‘’Soleil d’Afrique’’ sis à Baco-Djicoroni ACI Sud Golf a tenté, mais en vain, de signaler à l’agent releveur des données que le coffret à fusible de son compteur électrique se consumait au point d’atteindre le disjoncteur. En effet, si Camara en tant que profane, ignorait l’origine de cette anomalie à laquelle il s’attendait à ce qu’une solution soit trouvée par des professionnels, par contre, il n’avait jamais minimisé les conséquences pouvant en découler notamment le risque d’incendie.
À coup de détermination, c’est finalement par une correspondance du 12 juillet 2017 qu’il est parvenu à informer le chef d’agence EDM de Kalaban Coura. Le bureau de dépannage de l’exploitation dudit secteur, sous la férule de Kassambara, a alors effectué des travaux de réparation.
Mais le 19 octobre 2017, au lieu de voir son compteur n°61826 remplacé, Boubacar Camara a reçu la visite surprise d’une équipe de contrôle d’abonnés composée de trois agents (Mohamed Sylla, Kassim Dembélé et Habib Maïga) qui a affirmé haut et fort avoir constaté un branchement direct du coffret à fusible au disjoncteur. Elle aurait eu le culot de demander à Camara de donner 400 000 CFA avec la promesse d’arranger la situation. À défaut, elle lui a remis un feuillet appelé ‘’devis de régularisation’’ dont le coût s’élève à 1 263 622 F. Convaincu de n’avoir commis aucune fraude, le promoteur de l’hôtel-restaurant ‘’Soleil d’Afrique’’a catégoriquement refusé de donner un centime. Par conséquent, les trois agents apparemment bien irrités, ont procédé à l’enlèvement du compteur sans le respect de la moindre disposition règlementaire prévue pour de tels cas.
Le plus aberrant dans cette affaire, c’est qu’après vérification faite par des hauts responsables de l’Energie du Mali (EDM-SA), il s’est avéré que les agents ont commis de fautes gravissimes passibles des sanctions disciplinaires et même de poursuites judiciaires. En outre, il a été établi que le branchement direct était non fondé. Du coup, le devis de régularisation que Camara devait financer fut aussi annulé. Mais le mal était déjà fait.
Car ne pouvant marcher sans électricité, ces déposes et reposes intempestives du compteur ont provoqué la paralysie totale des activités de l’établissement hôtelier soit un total de 80 jours d’interruption. Victime d’abus, Boubacar Camara a porté cette affaire devant le tribunal de grande instance de la commune III de Bamako. Dans l’assignation donnée à l’EDM, le préjudice constaté par voie d’huissier entre juillet 2017 et 30 janvier 2018 est évalué à 32 millions de nos francs au titre principal. Camara exige aussi 10 millions au titre des dommages et intérêts. À l’entendre, l’EDM ne saurait se mettre au dessus de la loi en causant des torts à ses abonnés dans un Etat de droit qu’est le nôtre.
Il entend combattre à sa façon, la mauvaise foi du géant et seul opérateur électrique du pays, et ce en application des dispositions des articles 125, 127 et 144 du code des obligations du Mali. Il sera également demandé à la justice de bien examiner les rôles joués par Adama Ly, Ousmane Diakité et Karamoko Kéita respectivement chef service recouvrement, chef division recouvrement et chef d’équipe de repose de compteur. Le délibéré de ce dossier prévu le 24 de ce mois est impatiemment attendu car, il permettra de mettre fin à l’impunité que l’Energie du Mali (EDM-SA) bénéficie depuis des lustres.
Enfin, à noter que cette société est devenue si problématique dans notre pays que le départ de l’ancien directeur général Dramane Coulibaly a été fêté par l’immolation d’un taureau. Est-ce à la direction commerciale ou au service d’abonnés ? Dans notre prochaine parution, les noms de ceux qui ont mis la main à la poche (les passionnés de l’occultisme) pour acheter ce taureau aux cornes et au pelage si évocateurs. Comment le nouveau chef a-t-il été accueilli et perçu comme tel ?

Dougoufana Kéita LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Proclamation des résultats provisoires : «Nous allons investir Soumaïla Cissé le 4 septembre », déclare Etienne Fakaba Sissoko

Le Ministère de l’Administration Territoriale a donné les résultats provisoires du second tour de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *