jeudi 23 novembre 2017
Accueil | Oeil du combattant | Période de froid : Une nouvelle race de bandits sème la terreur à Bamako

Période de froid : Une nouvelle race de bandits sème la terreur à Bamako

Dans notre pays, la  période de froid est un moment très dangereux pour les populations de Bamako. Des bandits sans scrupules et souvent armés sillonnent notre capitale.

 Actuellement, en cette période de froid, des individus malintentionnés cherchent à profiter de la période de fraîcheur, car c’est le moment où les gens sont moins fréquents dans les rues et ruelles du fait que la majorité des Maliens ne supportent pas la fraicheur. C’est une aubaine pour les voleurs d’opérer dans les secteurs et endroits isolés étant donné que la majeure partie des populations ne supportent pas la fraicheur. Il y a moins de noctambules en cette période de froid.

En effet, à partir 23H,  les gens ne circulent plus dans les rues de Bamako, ni aux abords des routes et moins dans les enceintes des gares routières ou sur les lieux publics.

Donc,  nos rues se vident dès la tombée de la nuit puisque  les gens rentrent tôt dans leurs demeures. Même les jeunes qui se réunissent tous les soirs pour bavarder se font rares dans les « grins ».

Ainsi, les bandits qui savent que les rues sont désertes commencent à opérer   à partir de 00H et parfois avant.

Pour preuve, le dimanche 24 octobre dernier, dans le quartier de Missira, aux environs de 2OH, deux jeunes garçons sur une moto, marque Djakarta, ont attaqué une jeune fille à main armée. Ils ont pris son téléphone portable et son bracelet en argent. Quelques jours après, plus précisément  le jeudi 2 novembre dernier, à 22H, d’autres voleurs, armés jusqu’aux dents, se sont introduits dans une maison pour enlever une moto. Un phénomène qui fait rage dans presque tous les quartiers  de Bamako.  Où sont alors nos forces de sécurité face à ce problème qui s’aggrave de jour en jour ?

Le Fouineur

Rédaction

Voir aussi

Jaloux, un homme scelle le vagin de sa femme à la Super Glue

Convaincu que son épouse le trompait, un quadragénaire lui a infligé des blessures irréversibles. Il …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *