lundi 22 octobre 2018
Accueil | Nos régions | PBI-BS A DJENNE : Les travaux du seuil sous la sécurité des militaires bien armés

PBI-BS A DJENNE : Les travaux du seuil sous la sécurité des militaires bien armés

Après les évènements des terroristes sur le seuil de Djenné le 08 Mars 2018, le gouvernement du Mali a déployé une effective importante de militaires bien armée et basée en positions stratégiques sur les deux rives du fleuve. Les travaux ont repris, le reste des vannes sont installées, le processus de pose du pont a commencé.
Tard vaut mieux que jamais a-t-on l’habitude de se rappeler. A près l’attaque du seuil de Djenné le 08 mars 2018 par les terroristes, les autorités malienne ont prit des dispositions pour sécuriser les travaux. Une effective importante de militaires bien armée est basée en positions stratégiques sur les deux rives du fleuve. Ces éléments de l’armée malienne effectuent des patrouilles de sécurité autour du seuil ainsi que la ville de Djenné. Toute personne ayant circulé en véhicule pic up ou engin à deux roues, s’est s’exposée et peut être victime de la sécurité. Pour revenir aux travaux des chantiers, force est de reconnaitre que la reprise a coûté des efforts du PDI-BS et des acteurs concernés. A la date d’aujourd’hui, les Coréens en charges de la pose les matériels électromécaniques notamment les vannes et deux chariots, ont complètement terminé la pose des vannes des deux passes qui restaient avant l’attaque. Ils attendent la pose du pont pour installer les deux chariots. Selon le coordinateur national du programme, Soumaila SAMAKE, Cette phase du pont est consignée dans le marché de l’entreprise chinoise « sinohydro ». Elle a des contraintes indépendantes de sa volonté suite aux mesures de sécurité prises par leur pays d’origine. Ces mesures consistent à réduire les mouvements des chinois dans certaines zones du Mali. L’entreprise a acheminé tous les matériels sur le chantier. Elle est à la recherche d’une entreprise de sous-traitance capable d’exécuter la pose du pont. Monsieur SAMAKE rassure que le processus est déjà enclenché seulement la réception qui était prévue dans ce mois n’est plus possible. Regrettant tous ce retard, le PDI-BS, le génie rural, l’AGTIER et les différentes entreprises sont au four et au moulin pour livrer un ouvrage digne de son nom d’ici novembre 2018.
KORKOSSE PDI-BS LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Le cri de cœur des populations du nord face à la dégradation du tronçon Sévaré-Gao

Selon nos sources, la route qui relie directement Sévaré à Gao en passant par Konna, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *