mercredi 26 septembre 2018
Accueil | International | Assistance humanitaire au Mali : «Aujourd’hui une personne sur quatre se trouve en besoin», selon la Sous-secrétaire Générale des Affaires Humanitaires

Assistance humanitaire au Mali : «Aujourd’hui une personne sur quatre se trouve en besoin», selon la Sous-secrétaire Générale des Affaires Humanitaires

Mme Ursula Mueller, la Sous-secrétaire Générale pour les Affaires Humanitaires et Coordinatrice adjointe des secours d’urgences était en visite de quatre jours au Mali. Au terme de sa mission, elle a fait un communiqué dans lequel elle se dit être très préoccupée des violences affectant la vie et l’existence des populations civiles et du financement insuffisant de la réponse aux besoins humanitaires croissants dans notre pays. Selon elle, le taux de besoins d’ordre humanitaire augmente et «au Mali une personne sur quatre a besoin d’assistance humanitaire».  

 Dans le communiqué, il ressort que la situation humanitaire s’est considérablement détériorée au cours de l’année écoulée en raison du conflit, de l’augmentation des affrontements intercommunautaires dans le Nord et le Centre du pays et du déficit pluviométrique de 2017 à l’échelle nationale. En cette fin de 2018, environ 5,2 millions de personnes ont besoin d’assistance humanitaire contre 3,8 millions en 2017 à la même période. «Le nombre de personnes étant dans le besoin a atteint un niveau record jamais égalé depuis 2012», a déclaré Mme Mueller.

De janvier à maintenant, le nombre de personnes déplacées internes se serait doublé pour atteindre 75.000 personnes dans les zones touchées par les conflits intercommunautaires et les attentats  terroristes, principalement dans le Nord et le Centre.

Le document révèle aussi que les niveaux d’insécurité alimentaire sont les plus élevés depuis des années. Au total, 4,6 millions de personnes seraient en insécurité alimentaire pendant la période des soudures, qui s’étale de mai à août. Plus de 274.000 personnes seraient à risque de malnutrition aiguë sévère. Le communiqué souligne aussi que sans la mise à l’échelle de la riposte actuelle, la situation nutritionnelle et alimentaire risque de se détériorer davantage.

La Sous-secrétaire Générale pour les Affaires Humanitaires et Coordinatrice adjointe des secours d’urgences, durant son séjour au Mali, s’est rendue à Bankass, dans la Région de Mopti. Dans cette localité, elle a eu des échanges avec des personnes récemment déplacées à la suite des violents affrontements intercommunautaires. Dans la zone, plus de 1400 personnes déplacées seraient dans des sites informels ou avec des familles d’accueil. «Les personnes déplacées que j’ai rencontrées à Bankass m’ont dit que leurs besoins les plus urgents sont : les vivres, la sécurité, la protection et la paix», a dit Mme Mueller.

Concernant le financement de la réponse humanitaire, elle ajoute que  le Mali connaît une tendance à la baisse ces dernières années tandis que le nombre de personnes dans le besoin augmente. Le Plan de réponse humanitaire de 2018 n’a reçu que 106 millions de dollars US (soit 32% des 330 millions de dollars nécessaires pour aider 2,9 millions de personnes). De ce fait, elle a remercié les Donateurs qui ont contribué au financement des opérations humanitaires tout en rappelant le besoin d’avoir davantage des fonds pour permettre de fournir une réponse humanitaire opportune, suffisante et efficiente aux personnes dans le besoin.

Adama A. Haïdara : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Chronique du web : L’Europe au chevet de ses auteurs

Sur la question des droits d’auteur et des droits voisins, la Vieille Europe entend dorénavant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *