lundi 15 octobre 2018
Accueil | Société | Opération vente promotionnelle Ramadan : Plus de 2200 bovins sur le marché à moindre coût !

Opération vente promotionnelle Ramadan : Plus de 2200 bovins sur le marché à moindre coût !

Dans le cadre du ravitaillement des villes de Bamako, Kayes, Sikasso, Ségou et Mopti en bovins de qualité à des prix abordables à l’approche de la fête de Ramadan, les sociétés coopératives d’éléveurs du sahel occidental et les emboucheurs encadrés par le ministre de l’Elévage et de la Pêche à travers la Direction Nationale des Productions et des Industries Animales (DNPIA) ont procédé au lancement officiel de la 9ème édition de la vente promotionnelle des bovins ramadan. C’était le vendredi 8 juin sur le terrain Chaba de Lafiabougou sous la présidence du ministre de l’Elevage et de la Pêche, Mme Kané Rokia Maguiraga qui avait à ses côtés le maire de la commune IV, Amadou Bereté.
Un ouf de soulagement pour les populations de Bamako, Kayes, Sikasso, Ségou et Mopti en cette veille de la fête de ramadan. Car selon Mme Kané Rokia Maguiraga l’un des objectifs de cette activité consiste à mettre les producteurs en rapport avec les consommateurs. Toute chose selon la ministre Maguiraga qui permettra l’approvisionnement des grandes villes en animaux de boucherie de qualité dans un rapport qualité/coût très avantageux. De même que la régulation du prix des animaux par l’offre en bétail et l’acquisition par les populations des bovins de qualité et à un coût relativement conforme à leur pouvoir d’achat. De ce fait, l’organisation de cette activité traduit le fort engagement des autorités publiques à travers le département de l’Elevage et de la Pêche d’améliorer les conditions de vie des populations en général et celles des pasteurs et agropasteurs en particulier. Gage de promotion et de développement durable des filières de productions animales et singulièrement de la filière bétail/viande.
Selon la ministre de l’Elevage et de la Pêche, elle permet de réduire la spéculation qui contribue à créer la surenchère et la garantie de revenus substantiels aux pasteurs et aux agro-pasteurs.
Parlant du quota des bovins entre les districts régionaux, elle dira que cette édition prévoit la mise sur le marché de 900 têtes dans le district de Bamako, 500 dans la ville de Kayes, 200 dans la ville de Sikasso, 200 têtes à Ségou et 400 têtes à Mopti, soit un total de 2200 têtes de bovins.
Quant au prix des bovins, la ministre dira que leurs prix oscillent entre trois catégories. Il s’agit, de 25 000F FCFA à 300 000 FCFA pour le 1er choix, de 200 000FCFA à 250 000 FCFA pour le 2ème choix et de 150 000 à 200 000FCFA pour le 3ème choix. D’où des fourchettes de prix variés. Ces fourchettes pour le district de Bamako sont les suivantes : 1er choix de 250000 F CFA à 300000 F CFA ; 2ème choix, de 200000 F CFA à 250000 F CFA et 3ème choix, de 150000 F CFA à 200000 F CFA. Et des fourchettes particulières ont été négociées au niveau de chacune des villes ci-dessus citées.
Par ailleurs, ce lancement a été aussi une occasion pour le président des éleveurs, Amadou Traoré d’attirer l’attention du ministre de l’Elevage et de la Pêche sur certaines de leurs difficultés, relatives aux mauvaises conditions de transport des animaux à Bamako. Selon lui, à cause de ces mauvaises conditions de transport certains animaux perdent la vie en cours de route.
Il a remis au nom de tous les éleveurs un bœuf au ministre de l’Elevage et de la Pêche comme cadeau de Ramadan.
Par Mariam SISSOKO LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Chronique du web : « Fact checking » et « Fake », l’impossible mariage

Si « La Guerre de Troie n’aura pas lieu », il faut cependant admettre que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *