mercredi 20 mars 2019
Accueil | International | Opération franco-malienne contre le terrorisme : Une quinzaine de djihadistes tués dans le Centre du pays

Opération franco-malienne contre le terrorisme : Une quinzaine de djihadistes tués dans le Centre du pays

Les opérations pour neutraliser les terroristes dans le Centre du Mali se poursuivent. Une nouvelle frappe de la force française Barkhane contre les combattants de la Katiba d’Ançardine du Macina a fait 15 tués, le week-end dernier, dans la localité de Dialloubé, Région de Mopti. C’était au cours d’une  opération conjointe franco-malienne. 

Selon l’État-major français, le samedi 23 février dernier, la force Barkhane, en rapport avec les forces armées maliennes, a effectué une opération contre les membres de la Katiba du Macina, dans la Région de Mopti. Une manœuvre de renseignements aurait permis de localiser un rassemblement des combattants à  Dialloubé.

C’est depuis Niamey, au Niger, que la force française  Barkhane a engagé une patrouille avec ses Mirage 2000 qui, appuyées par un drone Reaper, ont mené une frappe aérienne.Bilan: une quinzaine de terroristes neutralisés.

Selon l’État-major Général des Armées françaises, cette opération s’inscrit dans le cadre de la continuité des opérations menées dans cette même zone du Mali au cours des dernières semaines. L’objectif consiste  à réduire le niveau de menaces dans cette partie du pays où l’insécurité est récurrente.

Eu égard à ses efforts aéroterrestres au profit du Liptako Gourma, précise-t-on dans le communiqué de l’État-major des armées françaises,  il est également mentionné que la force Barkhane conserve sa capacité d’agir dans d’autres Régions du Mali et des pays voisins, en liaison avec les forces armées nationales, face à des menaces terroristes.

Pour rappel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er  août 2014, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, à savoir le Burkina-Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Cette force conjointe  regroupe environ 4500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes opérant dans la zone.

Adama A. Haïdara : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

RENCONTRE EURO-MÉDITERRANÉENNE à SÉVILLE : Correspondance de Mass MBOUP (Bruxelles, de retour de Séville en Andalousie)

L’année 2019 a démarré sur les chapeaux de roue au Comité européen des régions (CdR), …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :