lundi 10 décembre 2018
Accueil | Société | Mois de la Solidarité : L’ANPE tend sa main aux couches vulnérables

Mois de la Solidarité : L’ANPE tend sa main aux couches vulnérables

Le lundi 29 octobre dernier, dans les locaux de sa Direction Générale, l’ANPE a organisé une cérémonie de remise de  divers kits aux personnes en situation de handicap dont des femmes, des jeunes et des migrants de retour. C’est à la faveur de la 24eédition du mois de la solidarité qui reste le moment officiel des actions d’assistance et de solidarité avec la création de l’Emploi à l’endroit de ses groupes ciblés que sont les femmes, les personnes en situation de handicap et les migrants de retour.

 

La cérémonie officielle était placée sous l’égide du Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Porte-parole du Gouvernement, le Représentant de Ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire et le Directeur Général de l’ANPE et de leurs partenaires.

Dans son traditionnel discours, le Directeur Général de l’ANPE, Me Ibrahim Ag Nock, a signalé l’intérêt que les plus hautes autorités accordent à la solidarité et à la lutte contre l’exclusion  sociale dans notre pays. Pour lui, le Plan Stratégique de Développement (PSD) 2016-2020 de l’ANPE prévoit, en Objectifs Stratégiques Immédiats 4, des programmes spécifiques d’insertion et d’installation en faveur des groupes vulnérables dont les personnes handicapées, les veuves, les personnes déplacées et les migrants de retour. «C’est à ce titre que le mois de la solidarité nous offre l’occasion de prévoir un certain nombre d’activités qui sont, tout de même, des activités en arrimage avec notre mission et avec le Plan de Travail Annuel (PTA) 2018 adopté par le Conseil d’ Administration de l’ANPE », a-t-il déclaré avant de rappeler que cette cérémonie de remise de dons est l’aboutissement d’une série d’activités en lien avec la promotion et la création d’emplois à l’endroit des Groupes cibles de l’ANPE cités plus haut avec l’accompagnement de plusieurs partenaires dont l’ONG AL FAROUK, l’ONG AGIR et PNA/ERP. C’est à ce titre qu’il a été organisé une série de remises officielles de kits d’appui à l’insertion. La donation était  composée de 10 motos tricycles pour la mobilité des personnes handicapées ; de 12 machines à coudre simples et 4 machines de broderie pour les Centres de formation en Coupe Couture et destinées aux femmes ; de fonds d’appui et d’insertion aux Activités Génératrices de Revenus (AGR) aux personnes vulnérables ; de 20 micro-ordinateurs pour les centres de formation en informatique destinés aux jeunes et aux femmes ; de 10 motos pompe pour la promotion des activités de maraîchage et de 2 décortiqueuses pour les groupements de producteurs de riz. Il a également mentionné que les kits d’appui à la promotion et à la création d’emplois sont le fruit d’un partenariat avec l’ONG AL FAROUK.

Dans sa déclaration, le Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Porte-parole du Gouvernement, Amadou Koïta, a exposé ses sentiments lors de ladite cérémonie. «C’est avec un réel plaisir que je copréside, cet après-midi, la cérémonie de remise de kits  de mobilité et d’insertion, de kits de formation professionnelle et d’appui aux activités génératrices de revenus à l’intention des demandeurs d’emploi et des couches vulnérables. La présente cérémonie témoigne de l’attachement de mon Département à la Solidarité, vecteur de cohésion sociale. Les plus hautes autorités du pays accordent une importance particulière non seulement à l’insertion socio-économique des jeunes et des femmes en vue de leur autonomisation, mais aussi à l’auto-emploi comme l’a préconisé le Président de la République dans son projet de Société », insiste le Ministre A. Koïta.

En effet, le thème de la quatrième semaine « Jeunesse, Emploi, Entreprenariat » constitue les priorités du Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta qui a placé au cœur de son second mandat «La jeunesse et l’Emploi». Selon le Ministre Amadou Koïta, il s’agit des propos tirés du discours d’IBK lors son investiture, le 4 septembre 2018. Un discours dans lequel il s’engage à établir  un pacte national pour la jeunesse à travers des investissements considérables dans la refondation de notre système éducatif et de la formation ainsi que la promotion de l’emploi. «C’est juste pour vous dire que l’une des priorités du Gouvernement du Mali est de constituer également le développement du capital humain et l’inclusion sociale avec la prise en charge des besoins des femmes et des groupes vulnérables et assurer leur protection », conclura le Ministre Amadou Koïta.

Niagalé Touré : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Morcellement des parcelles publiques à Ouenzindougou : La population montre les muscles

Face au phénomène de morcellement des espaces publics qui prend de l’ampleur, les populations de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :