mardi 11 décembre 2018
Accueil | Société | Mois de la solidarité : Canal+ au secours des enfants abandonnés de la pouponnière de Niamana

Mois de la solidarité : Canal+ au secours des enfants abandonnés de la pouponnière de Niamana

Dans le cadre du mois d’octobre, mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion par excellence, la chaine audiovisuelle généraliste Canal+ Mali a fait preuve de largesse, le lundi 29 octobre dernier, à l’endroit enfants abandonnés et en situation de handicap du Centre d’Accueil et de Placement Familial de Niamana.

Lancé officiellement en 1995 par l’ancien Président Alpha Oumar Konaré pour soutenir et renforcer les valeurs de solidarité qu’incarne notre pays, le mois de la solidarité devient de plus en plus un instrument efficace de réduction de la pauvreté et de la lutte contre l’exclusion. Ainsi, depuis 2001, compte tenu de la nécessité de conférer à cet évènement un cadre réglementaire conséquent, les plus hautes autorités du pays  ont adopté le décret n°01-468/P-RM du 27 septembre 2001 portant institutionnalisation du mois d’octobre, mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion sur l’ensemble du territoire national. Pour cette 24e édition qui était repartie en quatre semaines dont la première pour  les personnes âgées, la deuxième les femmes et les enfants, la troisième pour les handicapés et la fin pour la jeunesse, elle n’est également  pas close en indifférence des enfants abandonnés du centre d’accueil et de placement familial de Niamana.

Le lundi dernier, une forte Délégation du Groupe Canal+ Mali, avec à sa tête le Directeur Général Moussa Tiémoko N’Dao, a volé au secours des enfants de la pouponnière de Niamana avec l’épaule pleine de vivres (lait, riz, sucre, huile), de non vivres (cartons de pate macaroni, abonnements) et d’autres matières à usage quotidien.

En recevant ladite donation d’un montant important, la Directrice dudit centre, Mme Bouaré Fatoumata Koné, a fortement remercié le Groupe Canal+ pour ce geste de générosité qu’elle qualifie d’un moment agréable dont le fond est l’une vertus cardinales de notre société, à savoir l’entraide, la solidarité, le partage.

En ces termes, elle a renouvelé la profonde gratitude de son Département  à Canal+ pour avoir songé à inscrire, dans ses priorités, l’appui aux enfants abandonnés du centre d’accueil et de placement. La Directrice n’a pas oublié d’égrener un chapelet des difficultés quotidiennes qu’encourt la pouponnière depuis sa délocalisation à Niamana depuis le 1er décembre  2017. Elles sont, entre autres, l’alimentation, la santé, l’habillement, les loisirs, la prise en charge du volume du travail du personnel, la distance avec les autres services, la crise d’eaux due à l’assèchement de la nappe phréatique de la zone d’implantation du centre, l’instabilité de l’électricité dans les lieux.

Dans ses propos, le Directeur Général du Groupe Canal+ Mali a réitéré l’engagement de son domaine de nouer les efforts pour un Mali de solidarité et lutte contre l’exclusion dans toutes ses formes : «C’est un devoir citoyen, un devoir moral que nous vivons aujourd’hui. Nous Canal+, on est connu pour distribuer les images pour apporter des divertissements, pour développer les talents. Maintenant, on commence avec les tous petits, le choix d’âge, l’expérience et on les aide. Il était beaucoup plus pertinent de le faire et de commencer avec la pouponnière dans ce mois de la solidarité qui, effectivement au-delà de tous les symboles d’assistance, nous permet de nous rapprocher davantage de ces valeurs », a-t-il rappelé.

Rappelons que le Centre d’accueil et de placement familial de Niamana, aux dires de ses Responsables, abrite 293 enfants (soit 127 garçons et 128 filles), dont 47 qui sont en situation de handicap plus ou moins lourd.

Seydou Konaté : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Morcellement des parcelles publiques à Ouenzindougou : La population montre les muscles

Face au phénomène de morcellement des espaces publics qui prend de l’ampleur, les populations de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :