vendredi 16 novembre 2018
Accueil | International | Missions d’observation électorale de l’UE (MOE-UE) et autres : Le Mali vaut mieux qu’un simulacre d’élections

Missions d’observation électorale de l’UE (MOE-UE) et autres : Le Mali vaut mieux qu’un simulacre d’élections

Dans tous les médias nationaux et internationaux, on n’entend que la même chanson venant  des observateurs de l’Union européenne et des autres observateurs internationaux « …nous n’avons constaté aucune fraude lors du second tour de la présidentielle au Mali ». Comme s’ils ont composé ensemble cette  chanson.

Le hic c’est qu’aucun observateur ne peut témoigner de sa présence dans les zones qualifiées de non-droit. Or, la plupart des fraudes dénoncées par Soumaïla Cissé viennent précisément de ces Zones.

Dans ce cas, comment peuvent-ils affirmer avec certitude qu’il n’y a pas eu de fraudes? Disons-nous quelques vérités. 

Lors d’une déclaration de la mission, il a été mentionné que les observateurs seront déployés dans le Sud et l’Ouest du Mali ainsi qu’à Bamako et couvriront également ponctuellement et en partie le Centre et le Nord du pays en fonction des conditions sécuritaires.

Ménaka, Tessalit, les Zones nomades de Tombouctou et de Gao ont-ils reçu la visite des observateurs ou des Représentants de la Cour Constitutionnelle? 

Que de déclarations laconiques !

Justement, ce sont les  endroits où le candidat Soumaïla Cissé dénonce la fraude ; car, aucun observateur ne peut certifier de la sincérité des résultats issus de ces zones. 

De ce fait, n’est-il pas logique d’annuler tout simplement ces résultats contestés dans les endroits dont l’État même est absent? 

Au risque de nous imposer une autorité illégitime, plusieurs Maliens se demandent à quoi servent ces observateurs. Ont-ils été intimidés par le Gouvernement ou il y a autre chose que nous, Maliens, ignorions ?

Comment comprendre que ceux-là mêmes qui aspirent soutenir la volonté du Peuple malien pour une bonne élection, préfèrent-ils bâcler l’avenir de ce pays en cautionnant à travers des déclarations laconiques des cas de fraudes électorales massives? 

On aurait cru que ces observateurs venus d’ailleurs sont pressés d’en finir avec les élections maliennes et rentrer tout bonnement chez eux avec leurs perdièms juteux. En tout cas, leur but est tout sauf de respecter la volonté du Peuple malien. Sans ambages, leur but aura été de pouvoir asseoir une personne afin de faire croire à l’opinion internationale qu’un Président est élu démocratiquement au Mali même s’il faut que le Peuple malien souffre  encore durant les 5 ans à venir.

En plus, ce qui est déplorable, ce sont nos frères africains qui défilent les uns après les autres sur notre télévision nationale pour nous parler d’une élection parfaite. 

Notre nation a droit au respect et ne saurait se résumer à quelconque simulacre d’élections présidentielles; car, le Mali vaut mieux que çà. 

Bathily Sadio : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Visite officielle en France : IBK accueilli par un Maire

En visite officielle à Paris sur invitation du Président français, le jeune Emanuel Macron, le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :