vendredi 21 septembre 2018
Accueil | International | Mission Observateur de l’UE : 80 Observateurs pour 23.000 Bureaux de vote

Mission Observateur de l’UE : 80 Observateurs pour 23.000 Bureaux de vote

 La mission d’observateur de l’Union Européenne va déployer 80 Agents pour veiller sur les élections présidentielles du 29 juillet au Mali. Sa Présidente, Mme  Cécicle Kyenge, Député du Parlement Européen, a animé un point de presse au cours duquel elle a mis un accent particulier sur la publication de la liste de distribution des cartes d’électeurs pour plus de transparence. Elle a rencontré le Président sortant, Ibrahim Boubacar Kéïta, le Chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé et le plus jeune candidat, Mamadou Traoré. Au cours des échanges, il a été surtout question des aspects sécuritaires de ces élections au Nord et au Centre du pays. 

Après la présidentielle de 2013 et les législatives de la même année, la mission d’observation de l’Union Européenne est au Mali pour la troisième fois pour veiller à la crédibilité de la présidentielle du 29 juillet. Arrivée dans la capitale malienne, le 19 juin,  la mission s’est dotée de neuf Analystes dans le domaine électoral politique, légal, droits de l’Homme/genre, données de l’observation et médias  ainsi qu’une équipe logistique et sécurité.  La Présidente de la Commission,  Cécicle  KYENGE, Député du Parlement Européen qui était au Mali pour quelques jours a mis  à profit son séjour pour rencontrer des candidats et des Représentants de candidats. Le Président sortant, Ibrahim Boubacar Kéïta; l’Honorable Soumaïla Cissé, le Chef de fil de l’opposition et le plus jeune des candidats, Mamadou Traoré, sont ceux qui ont reçu la visite de la Présidente de la Commission UE. «Chacun a exprimé sa vision pour le Mali et ses objectifs. On a longtemps parlé de la sécurité des élections », a-t-elle déclaré à la fin de la conférence de presse qu’elle a animée avant de quitter Bamako. Elle s’est dit être rassurée par les propos des différents candidats rencontrés. Mais elle a émis un ardent  vœu de voir la liste de retrait des cartes d’électeurs publier pour la « crédibilité » du scrutin.

Pour la présidentielle du 29 juillet, la mission disposera de 80 observateurs sur le terrain, issus de 24 États- membres ainsi que de la Norvège, de la Suisse et du Canada. Le même dispositif sera reconduit en cas de second tour. Il faut surtout noter que ces observateurs ne couvriront pas l’ensemble du territoire national. «Les observateurs sont principalement déployés dans le Sud et l’Ouest du pays ainsi qu’à Bamako », a dit la présidente de la Commission, Mme Cécicle  KYENGE.

Pour ce qui concerne le Centre et le Nord du pays qui sont en proie à des attaques terroristes, les observateurs y seront « en fonction des conditions de sécurité ».

Deux jours après les élections, c’est  dire le 31 juillet, la mission présentera ses résultats au cours d’une conférence de presse.

Dans le cadre des objectifs de sa mission qui est d’effectuer une évaluation approfondie, impartiale et à long terme du processus électoral, la mission, par la voix de sa Présidente, recommande que ce soit le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation qui soit le seul organe habilité à diffuser les résultats de la présidentielle.

Mohamed Sangoulé DAGNOKO : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

CONTESTATION DE LA PRESIDENTIELLE DE 2018 : L’opposition encore dans la rue !

L’opposition malienne était de nouveau dans la rue le samedi dernier sous l’égide de son …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *