mardi 25 juin 2019
Accueil | Politique | MARCHE AVORTEE DE L’OPPOSITION: La conférence nationale de l’URD a-t-elle joué sur la mobilisation ?

MARCHE AVORTEE DE L’OPPOSITION: La conférence nationale de l’URD a-t-elle joué sur la mobilisation ?

L’Union pour la République et la Démocratie a tenu sa 9ème conférence nationale statutaire le samedi 15 décembre 2018 au Palais des sports Salimata Maiga de l’ACI, en présence des militants et cadres venus des structures de l’intérieur et de l’extérieur. Cette conférence nationale n’a-t-elle pas joué sur la mobilisation de l’opposition qui projetait d’organiser un grand rassemblement dans de nombreux endroits de la ville de Bamako ?
La grande mobilisation de l’Opposition, du FSD, de la COFOP et de l’Adema Association attendue pour le samedi 15 décembre 2018 n’a pas eu lieu. La cause est certainement à chercher du côté de l’URD qui est sa locomotive et la grande fournisseuse des marcheurs.
En effet, le parti du chef de file de l’Opposition qui est le poumon du FSD, était en conclave le samedi matin au Palais des Sports Salimata Maiga pour sa 9ème conférence. Elle devrait également mobiliser à 15 heures, le même jour, ses militants et sympathisants pour un grand rassemblement aux différents sites retenus par les organisateurs. Selon nos informations, la mobilisation n’était pas au rendez-vous et les sites en questions avaient été envahis par les forces de l’ordre qui ont repoussé toutes les tentatives de regroupement. A analyser de près, on en conclurait que la mobilisation n’a pas été au rendez-vous, à cause de l’indisponibilité des militants de la poignée des mains. Et il est fort à parier que l’absence de l’URD, qui fournit la majeure partie du contingent pour les activités de l’opposition, n’ait joué sur la mobilisation. Fatigue ou découragements ? Les militants, cadres et sympathisants qui n’étaient pas à la conférence ont choisi de rester à la maison.
L’échec des différentes manifestations du samedi 15 décembre est à mettre à l’actif des initiateurs qui auraient dû reporter ses activités à cause de la conférence nationale de l’URD. Après cette deuxième tentative avortée de l’Opposition de manifester, n’est-il pas temps pour elle de changer de fusil d’épaule ? L’occasion n’est-elle pas opportune pour Soumaila Cissé de revoir ses alliances et de se consacrer à son parti ?
Youssouf Sissoko
youssouf@journalinfosept.com

Djibril Coulibaly

Voir aussi

L’OPPOSANT EN OR, TIEBILE DRAME: Devient le ministre en diamant du gouvernement Boubou Cissé

A la tête de la diplomatie malienne depuis le 5 mai, Tiébilé Dramé fait partie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils