jeudi 19 juillet 2018
Accueil | Société | Mandat présidentiel sous contestations syndicales: Les Médecins en 360 heures de grève à partir du 26 juillet prochain

Mandat présidentiel sous contestations syndicales: Les Médecins en 360 heures de grève à partir du 26 juillet prochain

La plateforme des syndicats de la santé observera une grève de 360 heures (soit 9 jours) à partir du 26 juillet prochain. Selon une source bien informée, ils passeront à une grève illimitée si les doléances au cas où leurs doléances ne seront pas satisfaites. Le préavis de cette cessation de travail a été déposé le lundi dernier sur la table du Gouvernement d’IBK.

Malgré les multiples tractations et des séries de grèves observées par le monde sanitaire depuis plus d’une année qui se sont soldées par de nombreuses pertes sen vies humaines, le Gouvernement reste incapable de trouver un terrain d’entente avec les Agents de la santé. Indifférence ou mauvaise volonté ? En tout cas, cette irresponsabilité du Gouvernement à tenir ses propres engagements dans le protocole d’accord depuis avril 2016 dégage des relents d’une indifférence totale de l’équipe du « Tigre malien », Soumeylou Boubèye Maïga. S’il a écourté son voyage à Paris pour venir régler le cas des Administrateurs civiles qui faisait des périls sur le processus électoral, le mois dernier, les Maliens seront privés des soins à partir du 26 juillet prochain pour l’infidélité de son équipe vis-à-vis de leurs propres promesses. La plateforme des Syndicats de la Santé du Mali (PLA.S.S.MA) exige  l’application sans délai du protocole d’accord qui est axé sur deux points majeurs.

Un statut des Agents de la Santé du Mali dont le contenu est :

-La création de Conseil Supérieur de la Santé ; -La révision en hausse de l’indice salariale et des primes des agents de santé ;-Le recrutement direct des Médecins, Pharmaciens et Chirurgiens-dentistes sans concours à la Fonction publique de l’Etat ou des collectivités territoriales ;

-Le reclassement des Techniciens Supérieurs B2 équivalant à la licence en catégorie A ;

-Le reclassement des Assistants médicaux (Master) dans le corps des Ingénieurs, selon leurs spécialités.

L’application des points d’accord du procès-verbal de conciliation du 16 Avril 2017 :

L’intégration des contractuels dans la Fonction publique des collectivités ;

-L’intégration des contractuels des Hôpitaux nationaux dans la Fonction Publique de l’Etat ;

-La mise en place d’un fonds spécial de garantie pour les Médecins du secteur privé : installation, équipement ;

-La création d’une passerelle entre la Fonction publique des collectivités territoriales et l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ;

-Le paiement des salaires et arriérés des Fonctionnaires des collectivités territoriales.

Si, toutefois, le Gouvernement ne tient pas ses engagements avant la fin de la période indiquée, la plateforme des syndicats se dit être dans le droit de « Reconduire d’une manière illimitée » cette grève. E, cela, jusqu’à la satisfaction totale de leurs doléances.

Seydou Konaté

Rédaction

Voir aussi

ANPE : La promotion de l’aviculture effective dans la Région de Koulikoro

Le Ministre de l’Emploi et la Formation Professionnelle, Maouloud Ben Kattra, en présence du Directeur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *