jeudi 23 novembre 2017
Accueil | Sports | MAMOUTOU TOURÉ DIT « BAVIEUX » CANDIDAT À LA PRÉSIDENCE DE LA FEMAFOOT : « Notre premier souci serait de réconcilier la famille du football malien »

MAMOUTOU TOURÉ DIT « BAVIEUX » CANDIDAT À LA PRÉSIDENCE DE LA FEMAFOOT : « Notre premier souci serait de réconcilier la famille du football malien »

Pour les élections de la FEMAFOOT qui auront lieu le 8 octobre prochain, les candidats sont déjà en ligne pour la succession de Baba Diarra. A cet effet, un des candidats de taille s’est prononcé ce lundi 2 octobre 2017 à la Maison de la presse.
Le futur possible président de la Fédération malienne de football a une ambition pour le devenir du football malien. Pour ce faire, Bavieux entend bien prioriser la réconciliation entre tous les acteurs du football malien, du passé comme du présent y compris ses adversaires d’aujourd’hui : « Tous ce qui nous anime aujourd’hui, c’est de tendre la main aux autres si une fois nous étions élus le 8 octobre prochain ».
En plus, Mamoutou Touré appelle les autres listes de candidats à avoir la même vision des choses afin que le football malien retrouve ses lustres d’antan: « nous leurs demandons de venir bâtir ce football avec nous, de participer à l’élaboration des documents avec nous ».
Aussi Bavieux prône beaucoup sur le fairplay de tous les candidats car dit-il : « Notre combat est différent de celui de l’arène politique où il y a des opposants. Donc nous comptons beaucoup sur le fairplay et l’objectivité de toute un chacun » à martelé Bavieux qui a promis de travailler en parfaite collaboration avec le ministère en charge des Sports et compte rendre une certaine autonomie aux différentes ligues régionales. Pour lui, c’est le seul moyen pour atteindre l’objectif recherché. Ainsi le candidat Mamoutou Touré compte évoluer sous ce langage : « Agir pour bien rebâtir »
Amadou Kodio LA LETTRE DU MALI

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Rugby : vous reprendrez bien un peu de All Blacks ?

La vengeance est un plat qui se mange froid ? Trois jours seulement après une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *