dimanche 19 août 2018
Accueil | Santé | MALADIES CHRONIQUES : Tout savoir sur le diabète

MALADIES CHRONIQUES : Tout savoir sur le diabète

Le diabète est une maladie chronique qui ne se guérit pas, mais que l’on peut traiter et contrôler. Il est causé par un manque ou un défaut d’utilisation d’une hormone appelée insuline.

L’insuline est produite par le pancréas. Elle permet au glucose (sucre) d’entrer dans les cellules du corps pour qu’il soit utilisé comme source d’énergie. Chez une personne non diabétique, l’insuline remplit bien son rôle et les cellules disposent de l’énergie dont elles ont besoin pour fonctionner.

Lorsqu’il manque d’insuline ou qu’elle ne peut pas bien accomplir sa fonction, comme c’est le cas dans le diabète, le glucose ne peut pas servir de carburant aux cellules. Il s’accumule alors dans le sang et entraîne une augmentation du taux de sucre (hyperglycémie).
À la longue, un taux de sucre élevé dans le sang entraîne certaines complications, notamment au niveau des yeux, des reins, des nerfs, du cœur et des vaisseaux sanguins.
Il existe différents types de diabète soit le pré diabète, le diabète de type 1, de type 2, le diabète de grossesse et d’autres types plus rares.

Les symptômes
Les symptômes suivants sont associés au diabète. Ils sont le reflet d’une glycémie au-dessus des valeurs normales (hyperglycémie). Ils peuvent être présents ou non au diagnostic de la maladie et peuvent également survenir lorsque le diabète n’est pas bien contrôlé et qu’il y a hyperglycémie. Fatigue, somnolence ; augmentation du volume et de la fréquence des urines ; soif intense ; faim exagérée ; perte de poids inexpliquée ; vision embrouillée ; cicatrisation lente ; infection des organes génitaux et de la vessie ; picotements aux doigts ou aux pieds ; irritabilité. Dès l’apparition d’un ou de plusieurs symptômes, consultez un médecin. Si les symptômes sont importants, rendez-vous à l’hôpital.
Les symptômes du diabète de type 1 peuvent apparaître progressivement ou subitement. Le diabète ne se manifeste pas toujours de la même façon, avec la même intensité et avec tous ces symptômes. Les symptômes du pré diabète sont la plupart du temps absents. Lorsqu’il y en a, ils peuvent être semblables à ceux de la personne diabétique.

Diabète de type 1
Ce type de diabète apparaît le plus souvent pendant l’enfance, à l’adolescence ou au début de l’âge adulte, rarement chez les personnes plus âgées. Il touche environ 10 % des personnes diabétiques. Le diabète de type 1 était autrefois connu sous le nom de diabète insulinodépendant ou diabète juvénile. Il se caractérise par l’absence totale de production d’insuline. La personne diabétique de type 1 dépend donc d’injections quotidiennes d’insuline ou d’une pompe à insuline pour assurer sa survie.
Les causes
Les causes exactes de l’apparition du diabète de type 1 demeurent inconnues. Dans la majorité des cas, les cellules qui produisent l’insuline (cellules bêta), situées dans le pancréas, sont détruites par le système immunitaire. Le processus de destruction évolue habituellement sur plusieurs années. Il débute bien avant l’apparition des premiers symptômes de la maladie.
On ne sait pas ce qui déclenche cette attaque ni pourquoi elle débute. Les chercheurs pensent qu’une prédisposition génétique et certains facteurs liés à l’environnement contribuent au développement du diabète de type 1.

Le diabète de type 2
Le diabète de type 2 est la forme la plus fréquente de diabète (90 % des cas). Il se manifeste généralement à l’âge adulte, chez des individus de 40 ans et plus. Malheureusement, on constate depuis quelques années qu’il apparaît chez des personnes de plus en plus jeunes. Dans les populations à risque, il peut même apparaître dès l’enfance.
Chez certaines personnes diabétiques de type 2, la production d’insuline par les cellules du pancréas est insuffisante. Chez d’autres, l’insuline produite n’accomplit pas bien son travail; on parle alors de résistance à l’insuline. Dans les deux cas, le résultat est une augmentation du taux de sucre dans le sang (glycémie), car le corps utilise mal le glucose (sucre) comme source d’énergie.
Les facteurs de risques
Les causes du diabète de type 2 sont nombreuses et, dans bien des cas, c’est la combinaison de plusieurs facteurs qui déclenche l’apparition de la maladie. En voici des exemples : Le sexe : les hommes sont plus vulnérables que les femmes ; L’âge : le risque augmente à mesure que l’on vieillit; Le surplus de poids; Le tour de taille élevé, soit la graisse accumulée autour de l’abdomen; Le niveau d’activité physique ; Les habitudes alimentaires; L’hypertension artérielle; Des glycémies anormalement élevées dans le passé; Pour les femmes, avoir donné naissance à un bébé de plus de 4,1 kg (9 livres); L’hérédité; L’origine ethnique : autochtone, africaine, asiatique, latino-américaine, etc. Le niveau de scolarité.
Aussi appelé diabète gestationnel, ce diabète touche 3 à 20 % des femmes enceintes. Il se manifeste par une augmentation de la glycémie vers la fin du 2e et au 3e trimestre de la grossesse. Dans la majorité des cas, il disparaît après l’accouchement, mais la mère devient à risque de développer le diabète de type 2 dans les années qui suivent.
La cause
Il résulte d’une résistance des cellules à l’action de l’insuline, causée naturellement durant la grossesse par les hormones du placenta. Chez certaines femmes, le pancréas ne parvient pas à sécréter assez d’insuline pour contrebalancer l’effet de ces hormones, entraînant une hyperglycémie, puis un diabète.

Les symptômes
Généralement, la femme enceinte n’a pas de symptômes évidents de diabète. Quelques fois, il arrive que des symptômes se manifestent :
• Fatigue inhabituelle
• Soif exagérée
• Augmentation du volume et de la fréquence des urines
• Maux de tête
Ces symptômes peuvent passer inaperçus, car ils sont très fréquents chez la femme enceinte.

Les femmes à risque
Plusieurs facteurs augmentent le risque de développer un diabète de grossesse : Être âgée de plus de 35 ans ; Avoir un surplus de poids ; Avoir des membres de la famille atteints de diabète de type 2 ; Avoir déjà accouché d’un bébé de plus de 4 kg (9 lb) ; Avoir déjà développé un diabète de grossesse lors d’une grossesse précédente ; Faire partie d’un groupe ethnique à haut risque de diabète (descendance autochtone, latino-américaine, asiatique ou africaine) ; Avoir eu des taux de sucre anormalement élevés dans le passé, soit un diagnostic d’intolérance au glucose ou de pré diabète ; Prendre un médicament à base de cortisone de façon régulière ; Souffrir du syndrome des ovaires polykystiques ; Souffrir d’acanthosis nigricans, une décoloration de la peau souvent brunâtre au niveau du cou et sous les bras.

La prévention
Avec un changement d’habitudes de vie, la prévention du diabète est possible!

Source : www.diabete.qc.ca

Djibril Coulibaly

Voir aussi

SANTE : Le centre médical Cheick Soufi Bilal ouvre ses portes à Sénou

Les premiers responsables de la santé étaient à Sénou le 27 Juillet 2018 pour l’ouverture …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *