mercredi 26 septembre 2018
Accueil | Société | Limogeage des DG et DGA des hôpitaux de Bamako : Est-ce la confirmation de l’expérience du Pr Samba Sow en matière de la santé ?

Limogeage des DG et DGA des hôpitaux de Bamako : Est-ce la confirmation de l’expérience du Pr Samba Sow en matière de la santé ?

Depuis un certain temps, les usagers se plaignaient des conditions d’accueil et de prise en charge dans des structures hospitalières de Bamako et Kati. Pour ce faire, Pr. Samba Sow, le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, a fait un toilettage au cours de la dernière semaine de l’année 2017.

Les DG et DGA des hôpitaux du Point G, de Gabriel Touré et de Kati, et la Directrice régionale de la Santé du District de Bamako ont été tous relevés de leurs fonctions. Ce mouvement dit de corriger des dysfonctionnements liés à des facteurs managériaux par l’installation des nouvelles compétences peut-il répondre aux préoccupations des usagers qui se plaignent bon an mal an de leurs conditions d’accueil et de prise en charge dans ces structures hospitalières ?

Il s’agit de restaurer l’atmosphère d’antan dans certains de ces hôpitaux, devenus invivable à cause des conflits d’intérêts  personnels entre les membres des équipes dirigeantes au détriment des usagers, des patients. Des équipements non entretenus, le personnel frustré par les conditions de travail, de simples gants pour des opérations n’étaient plus accessibles sans oublier les scanners, les radios, très stratégiques dans plusieurs opérations, sont en panne depuis plusieurs mois. S’y ajoutent l’absence totale des conditions hygiéniques et de suivi des activités dans ces hôpitaux.

En tout cas, le Directeur Général du Centre national de lutte contre la maladie (CNAM) jusqu’à sa nomination en tant que Ministre de la Santé, le Professeur Samba Sow est surtout connu pour ses efforts dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola. Grâce à sa réussite dans cette lutte, il a été élevé au rang des «Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’honneur de la République de France » par décret en date du 25 janvier 2017.

Au cours de sa carrière, il a apporté une contribution substantielle à la vaccination fondamentale, à la photogenèse bactérienne et à la recherche clinique. Il a, par ailleurs, été d’un grand apport à l’avancée des recherches sur l’épidémiologie de terrain, ainsi qu’à l’amélioration de la politique de santé  publique au Mali et en Afrique subsaharienne.

Avec plus de 90 articles scientifiques et chapitres, Professeur SOW est la première personnalité noire à intégrer la  Commission médicale et scientifique de la Fondation Raoul Follereau,  depuis sa création, il y a 70 ans. Il est, en outre, membre suppléant de l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI) et membre honoraire international de l’American Society of Tropical Médicine and Hygiène (FASTMH).Le récipiendaire du Prix LAVIRON  de Médecine Tropicale parait avoir la main sur les épaules. Samba Sow est un Homme de riches expériences en matière de santé qui  semble être à sa place en tant que Ministre de la Santé.

Lors de ses nombreuses visites inopinées, le Ministre n’a de cesse déploré des problèmes  de gestion dans des structures hospitalières. Ces changements doivent porter leurs fruits très prochainement. A défaut, les usagers jugeront le Ministre Pr. Samba Sow, lui aussi, de populisme.

Oumar Diakité: LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Problématique de maternité des femmes : Un traitement couteux à couper le souffle

La problématique de maternité chez les femmes de nos jours demeure plus que d’actualité dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *