dimanche 23 septembre 2018
Accueil | Société | Liberté de l’expression : Rast Dial, un animateur de radio, arrêté sur plainte du Prêcheur Chouala Bayaya Haïdara

Liberté de l’expression : Rast Dial, un animateur de radio, arrêté sur plainte du Prêcheur Chouala Bayaya Haïdara

C’est sur les réseaux sociaux, hier jeudi vers midi, que l’intéressé même a publié la triste nouvelle sur sa page Facebook. Il a été arrêté juste après son émission du matin, puis conduit au Commissariat de police de 5e  arrondissement par des agents en tenue ordinaire, à bord d’un véhicule Mercedes non immatriculé. 

Abus de pouvoir ou règlement de compte ? En tout cas, cette arrestation de l’animateur nommé Rast Dial de la Radio Tabital Pulaaku, a eu lieu à Hamdallaye ACI 2000.

Au passage, notons que le grand rassemblement des peulhs continue d’envenimer les débats  sur la toile.

Pour certains, il s’agit d’un règlement de compte «Il a été arrêté juste après son  émission sur le prêcheur Chouala Bayaya Haïdara et l’animateur Vieux Blen. Cela est absurde. Nous voulons que la justice nous éclaircisse sur le dossier», a dit un commentateur. Contacté au téléphone par notre Rédaction, vers les 15 Heures, l’animateur Rast Dial a confirmé son arrestation et  nous a relaté l’histoire.

Les faits :

« J’ai été interpellé ce matin par la police du 5e Arrondissement  juste après mon émission à la radio. Quand je descendais de l’escalier, j’ai aperçu un Homme en tenue ordinaire qui me salua ; puis me demanda : si c’est moi Rast Dial. Je lui ai répondu: Oui ça va, c’est moi Rast Dial  en me dirigeant vers ma voiture sans chercher à savoir de quoi il voulait vu sa tenue. Et, juste, à 50 mètres de la radio, les autres éléments à bord d’une Mercedes non immatriculé m’ont intercepté. Et dès lors, je me suis dit qu’ils seraient les envoyés du Prêcheur Chouala Bayaya Haïdara qui m’avait fait une mise en garde depuis quelques jours. Cela, en ces termes : « je vais  procéder à l’agression si toute fois la justice ne te taira pas ». C’était au cours d’un appel téléphonique. Aussitôt en voyant ces inconnus, je croyais déjà qu’ils allaient m’agresser brutalement comme il me l’avait dit. Et j’ai tous les enregistrements de sa voix. Arrivé au 5e Arrondissement, on m’a informé que c’est exactement Chouala Bayaya Haïdara qui a porté plainte pour diffamation. Et cela me parait absurde. Comment puis-je diffamer ou insulter quelqu’un sur les antennes d’une radio ? J’ai tous les enregistrements de mes émissions. Et je ne reconnais pas ces propos.

Après la déposition au Tribunal, l’Adjoint du Procureur m’a dit qu’il m’appellera aux suites de dépôt des preuves de la poursuite engagée par le plaignant ; c’est-à-dire, Chouala Bayaya Haïdara».

Ce qui atteste que les Hommes des médias continuent d’être victimes des ennemis de la Liberté d’expression durant ce quinquennat d’IBK. Nous appelons la Justice à faire preuve de professionnalisme dans cette affaire afin de garantir la Liberté d’expression, support de la Démocratie.

Nous y reviendrons …

Seydou Konaté : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

An 58 du Mali indépendant : Quels gâchis avec l’Azawad dont le drapeau flotte à Kidal

Le Mali traverse une période scandaleuse au niveau de deux aspects aussi regrettables qu’humiliants pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *