vendredi 22 juin 2018
Accueil | Politique | LES RIDEAUX SONT TOMBES SUR LE FORUM INVEST IN MALI : Avec plus de 36 milliards de F CFA d’investissement acquis

LES RIDEAUX SONT TOMBES SUR LE FORUM INVEST IN MALI : Avec plus de 36 milliards de F CFA d’investissement acquis

Ouverts le jeudi 7 décembre dernier par le président IBK, les travaux du « Forum Invest In Mali » sont terminés dans la soirée du vendredi 8 décembre à l’hôtel Amitié avec, si on peut dire ainsi, une bonne moisson. Après deux jours de riches et d’intenses échanges entre investisseurs maliens et ceux venus d’ailleurs ainsi que les décideurs maliens sur les opportunités d’investissement dans le pays, plusieurs engagements de partenariats ont été signés. Principalement dans quatre domaines prioritaires comme l’énergie, l’agri business, la cimenterie et une usine de carton. Le tout pour un investissement estimé à plus de 36 milliards de F CFA.

Au nom du Chef du Gouvernement, le ministre de l’Economie et des Finances, le Dr Boubou Cissé, a présidé la cérémonie de clôture du Forum Invest In Mali, organisé par l’Agence pour la Promotion des Investissements (API-Mali) en partenariat avec son département de tutelle, le ministère en charge de l’Investissement. Pour le Chef de ce département, le Dr Konimba Sidibé, cette rencontre des investisseurs dans notre pays permis d’engager plusieurs partenariats d’investissement. Il notera quatre cas concrets. Il s’agit de l’entreprise Ciments et matériaux du Mali qui a décidé d’installer une cimenterie d’une capacité de 1 500 000 tonnes de ciments pour un coût d’investissement estimé à 20 milliards de F CFA. Quant à l’entreprise Safalim, elle fabriquera des emballages de toutes sortes au Mali, comme les cartons et autres, avec un investissement de 7 milliards de F CFA. Aussi, dans le domaine de l’énergie, l’entreprise Africa Green Tech, avec un investissement de plusieurs milliards de F CFA entend produire des conteneurs d’électricité mobile. Dans l’Agri business, avec un investissement de 9 milliards de F CFA, une entreprise s’est engagée pour l’équipement, la mécanisation et l’informatisation de l’Agriculture malienne. Ces projets, une fois concrétisés, créeront des centaines d’emplois directs et indirects et permettront la création de richesse et de valeur ajoutée à l’Economie du pays. D’où l’engagement du ministre de l’Investissement et de la Promotion et du Secteur Privé qui a décidé de «suivre personnellement ces projets».
Quant au ministre de l’Economie et des Finances, il a, dans son discours de clôture, salué la mobilisation des investisseurs pour ce 1er Forum. «Votre présence en nombre et en qualité à ce 1er forum international « Invest in Mali » illustre de manière éloquente votre attachement, votre esprit de partenariat et l’importance que nous ne cessez d’accorder aux grandes préoccupations économiques du Mali. Notamment, l’accroissement et la promotion des investissements dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage et des infrastructures», a-t-il déclaré s’adressant aux près des 800 participants à ce forum. Pour le ministre Cissé, cette participation massive des investisseurs traduit leur engagement constant et leur appui au renforcement de la contribution du secteur privé à la promotion d’une économie forte et performante au service du bien-être des Maliens. Cela, dans un contexte de concurrence sous régionale, régionale et même mondiale. « Les deux jours qui viennent de s’écouler ont été riches et intenses en échanges, en débats, en contacts B to B, en propositions, et ce dans les meilleures conditions. J’ai apprécié fortement la qualité et la densité des échanges, le pragmatisme des approches et l’exigence du résultat», s’est réjoui le titulaire de l’hôtel des Finances du Mali.
Le ministre Cissé indiquera par ailleurs que le Mali ambitionne dans un scénario volontariste d’atteindre un taux de croissance de 6% dans les années à venir. Avec un objectif qui s’appuie sur le maintien et le renforcement de la stabilité macroéconomique et une politique budgétaire prudente, l’amélioration de la gouvernance et la poursuite des réformes. Pour la réalisation de cet objectif, le ministre en charges des Finances notera que le Gouvernement mettra un accent particulier sur le développement de l’agriculture, la poursuite du programme d’expansion des infrastructures de base, le développement du secteur privé et l’accroissement de l’investissement dans les ressources humaines. Il importe de noter que la mise en œuvre de cette stratégie se fera, selon le ministre Cissé, en adéquation avec la préservation des équilibres macroéconomiques, la modernisation de la gestion des finances publiques et l’accélération des réformes structurelles nécessaires à la consolidation de la croissance.
Revenant au Forum proprement dit, le ministre se réjouira en déclarant que «premier du genre organisé dans notre pays, le forum a tenu toutes ses promesses, non seulement par l’intérêt qu’il a suscité, la mobilisation d’éminentes personnalités du monde économique et financier, des bailleurs de fonds, des investisseurs et opérateurs économiques».
Pour lui, cela «est le couronnement de toutes les reformes impulsés par le Gouvernement depuis 4 ans pour promouvoir les investissements, l’entreprenariat et la création d’emplois productifs. Avec entre autres la mise en place d’un code des investissements attractif, l’adoption de la loi PPP, la création du guichet unique».
En outre, le ministre dira que le forum « Invest in Mali » est le début d’une dynamique de transformation de l’économie du pays, portée par le secteur privé. Il a enregistré plus de 800 participants, contre 300 prévus. S’adressant aux 200 participants venus d’ailleurs, le ministre déclarera : «vous êtes chez vous aujourd’hui et je vous assure que demain vous serez chez vous quand vous déciderez d’investir». Il a conclu en avouant que le gouvernement du Mali poursuivra ses efforts en faveur de la diversification économique et de l’amélioration du cadre des investissements et des affaires.
Alors, vivement la 2ème édition du Forum « Invest In Mali », pour peut-être dans deux ans, comme la souhaité le ministre Boubou Cissé.
Dieudonné Tembely
tembely@journalinfosept.com

Djibril Coulibaly

Voir aussi

CONVENTION LES BATISSEURS : « Ensemble pour le Mali est notre dénominateur commun »

Les Bâtisseurs sont composée des candidats suivants : Hamadoun Touré de l’Alliance Kayira, Housseyni Amion …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *