lundi 10 décembre 2018
Accueil | Oeil du combattant | Les prix de condiments en hausse démesurée !

Les prix de condiments en hausse démesurée !

De nos jours, à Bamako, le prix des condiments ne cesse de prendre l’ascenseur. Simplement, parce que le prix des carburants est en fluctuation en montant parfois en  hausse sensible dans les stations. En effet, l’oignon, l’ingrédient transversal dans le panier de la ménagère, du fait qu’il est le condiment par excellence comestible dans toutes les sauces. Le kilogramme de l’oignon se vend à 800 FCFA soit 400francs  le demi-kilo.

Quant à l’aubergine, ou le  « ngoyon » et les autres légumes frais, tels que la carotte, sont à des prix inabordables. Cela est dû surtout au fait que les producteurs de ces épices qui les transportent payent plus le transport et ces derniers aussi les vendent très cher aux commerçantes qui à leur tour les revendent au détail dans les grandes villes si bien que leur prix galope de plus en plus. Ce qui fait qu’aucun Chef de famille nombreuse ou petite ne soit elle ne peut donner au-dessous de 1500 FCFA comme frais de condiments par jour, ce qui fait 45.000 FCFA par mois, plus que le SMIG (Salaire minimum garanti) au Mali. Il faut ajouter à cette faramineuse somme le prix le riz ou le mil, qui sont les aliments de base dans notre société.

Du coup, on peut dire que la nourriture seulement engloutit les 75% du revenu mensuel d’un Salarié moyen malien. Hélas! Ce marché de condiments n’est point régulé au Mali. Ainsi, chaque vendeuse fixe le prix de ses condiments selon ses humeurs ou sa volonté. Un système qui est très grave. Les autorités et les Responsables des différents marchés doivent trouver ensemble une solution à cette surenchère de prix de condiments sur le marché de Bamako et dans les capitales régionales.

Le fouineur

Rédaction

Voir aussi

IBK et SBM en véritables touristes

Qui de vous, chers lecteurs, pourrait  nous dénombrer les voyages effectués par le Seigneur de Sebenikoro …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :