mardi 18 décembre 2018
Accueil | Art & Culture | Le site de l’Arche de Kamandjan et la Case sacrée du «Kamablon» classés dans le patrimoine culturel national

Le site de l’Arche de Kamandjan et la Case sacrée du «Kamablon» classés dans le patrimoine culturel national

Le Conseil des ministres du mercredi 1er novembre 2017 a adopté, dans le domaine de la Culture, deux projets de décrets portant classement de sites dans le patrimoine culturel national. Il s’agit du site de l’Arche de Kamandjan à Siby et du « KAMABLON », la case sacrée de Kénioro, dans la commune rurale de Siby.
En effet, le site de l’Arche de Kamandjan, situé à environ quatre kilomètres au nord-ouest du village de Siby, est un paysage culturel et naturel qui servait de muraille de protection pour le village de Siby. Il comprend la grotte des lions, le lieu de divination, la grotte des sacrifices, les abris sous-roches et le site de Telikourou. Le site de l’Arche de Kamandjan a abrité des évènements majeurs tels que les réunions de troupes, les conseils de guerres, les démonstrations de connaissance occultes et la cérémonie d’investiture de Soundjata Keita. Quant au «Kamablon», la case sacrée du village de Kénioro, elle se situe dans la commune rurale de Siby. Cette case sacrée est une construction de plan circulaire couverte d’un toit conique de chaume, bâtie sur une superficie de 28,26 mètres carrés. Elle est l’une des plus anciennes cases des «Kamablon» du Manden.
En raison de leurs valeurs historiques, naturelles, socioculturelles et architecturales, l’Arche de Kamandjan et le « Kamablon » ont été inscrits à l’inventaire du patrimoine culturel national respectivement en 2009 et 2010. Malgré leur inscription à cet inventaire, les deux sites font l’objet de diverses menaces notamment l’urbanisation anarchique, la spéculation foncière, l’utilisation inappropriée des abords immédiats et l’érosion hydrique.
Le classement du site de l’Arche de Kamandjan et de la case sacrée du « Kamablon » dans le patrimoine culturel national vise à les protéger contre ces menaces. Il permettra également de contribuer au développement du tourisme culturel local, de faciliter les travaux d’aménagement, de favoriser la recherche scientifique et la formation universitaire sur ces deux sites.
lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

15ème édition du festival ‘’ Dense Bamako Danse’’ : L’évènement se déroulera du 31 octobre au 4 novembre prochain !

Pour informer l’opinion nationale et internationale sur le programme de la 15ème édition du festival …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :