dimanche 24 juin 2018
Accueil | Santé | Le gingembre : Que contient-il ?

Le gingembre : Que contient-il ?

Depuis toujours, le gingembre est utilisé dans le monde pour soulager bien de maux. Il est riche en minéraux. Il contient du manganèse, du phosphore et du magnésium, du calcium, du sodium et du fer. Il est également un puits de vitamine, puisqu’il contient des vitamines B1, B2 et surtout B3.

Le gingembre frais, quant à lui, contient de la vitamine C, mais une fois séché, cette vitamine disparait. Et la partie souterraine de la tige du gingembre est très riche en amidon. Il possède également sa propre huile essentielle, mais aussi des lipides, des protéines et des glucides.

Ses vertus
A cet effet, le gingembre peut être utilisé sous différentes formes, comme en capsules, en poudre, en tisanes, en frais ou en sirop. Il a des effets directs sur la santé pour tous ceux qui le consomment en frais ou séché. Et il soigne plusieurs maux tels que le rhumatisme, les nausées, le rhume et les maux de tête.
En effet, le gingembre favorise la digestion, il peut servir d’atout majeur pour ceux qui connaissent souvent des constipations chroniques. Motivant naturel du métabolisme, le rhizome aurait une action sur la production biliaire et stimulerait l’activité enzymatique impliquée dans le mécanisme digestif. Et la digestion s’opère plus rapidement. En outre, la consommation régulière de gingembre assure l’équilibre de la flore intestinale, soulage le tractus digestif et ça favorise la digestion des graisses. Le gingembre est reconnu officiellement par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme un composant naturel antiémétique ; c’est-à-dire, pour lutter contre les nausées ainsi que les vomissements. Mais son champ d’application va au-delà puisque le rhizome est également utilisé pour atténuer les vomissements consécutifs à un traitement chimio-thérapeutique. Parmi les anti-inflammatoires 100% naturels, demandez le gingembre, moins connu que les autres, ses bienfaits au plan sanitaire sont avérés. En effet, le gingembre altère la sécrétion des prostaglandines. Or, cette hormone est impliquée dans la mise en œuvre du processus inflammatoire. Le gingembre a su s’imposer parmi les principaux tonifiants naturels vendus dans le commerce. Dotée de propriétés stimulantes et revitalisantes, cette plante est particulièrement indiquée en cas de baisse de tonicité passagère. C’est également un excellent antiviral et antibactérien qui permet de renforcer les défenses immunitaires et d’éviter les affres des maladies hivernales.
Cependant, pour bénéficier des différents bienfaits du gingembre sur votre santé, il est conseillé d’en boire quotidiennement. De ce fait, le gingembre peut être consommé par tout le monde et à toute heure de la journée à partir du moment où le dosage thérapeutique est respecté.
Ainsi, certaines contre-indications à sa consommation existent. Ce qui dénote qu’il ne faut pas ingérer de gingembre avant une intervention chirurgicale ; car, c’est un anticoagulant. En cas de prescription médicale, pensez à avertir votre médecin traitant de votre consommation de gingembre afin qu’il vérifie les interactions médicamenteuses. Et si vous êtes enceinte, il convient d’obtenir un avis médical préalable avant de tester ses vertus.
Zénébou Maïga LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Bientôt une nouvelle vie pour l’Usine malienne des produits pharmaceutiques ?

En tout cas, c’est ce qui semble se dessiner à l’horizon avec le Conseil des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *