mercredi 20 mars 2019
Accueil | Société | Le Général Sada SAMAKE casse la pipe : Un grand serviteur de l’Etat s’en est allé

Le Général Sada SAMAKE casse la pipe : Un grand serviteur de l’Etat s’en est allé

La mort est une bombe à retardement. Le général Sada Samaké nous a quitté ce Samedi 17 Septembre tout aussi brusquement à la suite d’un malaise. On ne se rend pas compte du silence qu’elle crée autour de nous autres vivants après la disparition de ceux qu’on côtoyait dans les jours précédents. Comment était-il, comment se sentait-il ces jours passés ? Vivait-il des chagrins inguérissables ? Ce qui est caché frappe plus que ce qui est montré. Avant de mourir, Sada SAMAKE s’était délesté de tous ses bagages, remplis de parfums puissants, et il a replis la route, cette fois sans se retourner. Chacun de façon dépasser les évènements d’un deuil. C’est le Camp Soundiata KEITA à Kati qui accueillera la dépouille mortuaire. Celui d’un cortège funèbre. Enfin celui, d’un grand serviteur de l’Etat, depuis les premières installations de la IIIème République. Le ministre Sada SAMAKE va apprendre à se faire connaître et apprécier. Sa silhouette courte va arpenter de nombreux couloirs départementaux et aura servir par deux fois sous la férule d’un premier responsable politique- l’actuel président de la République Ibrahim Boubacar KEITA : Hommage d’une, fidélité, démentie jamais. Quand le nouveau Résident s’installe à Koulouba en 2013, il fait appel à Sada SAMAKE qu’il tire d’une certaine retraite de la vie publique. Il avait le crédo des militaires de l’armée : servitude et grandeur militaire. A rebours de temps et de certains regards de nos concitoyens. Il gardait pourtant ce talent de comprendre l’humeur de son temps, parfois de le précéder. Sa carrière a connu une mauvaise passe. Il ne s’est pas lamenté sur son sort après l’épisode de son Ambassade en Côte d’Ivoire. Il viendra envoyer illico sa démission par voie de presse (en fait, on sait que ce fut un manège piégé) aux plus hautes autorités. Souvenons-nous de ce général Sada SAMAKE disait : à chaque fois que ce pays s’est retrouvé dans de grands problèmes, cassé, à chaque fois il a montré qu’il est capable de se redresser. Il en sera de notre armée. La guérison est un pouvoir créatif et fort, capable d’imaginer les réformes indispensables avec le soutien des citoyens. On se promènera à l’aise dans sa carrière militaire et politique. Qui lui fournit un portrait bien enlevé. L’acuité du regard nous montrait un vrai militaire qui nous livrait un vrai plaisir de lecture de son parcours. Il est rappelé aujourd’hui auprès de son créateur. Puisse-t-il avoir gardé l’espérance et que la terre lui soit légère.

La Rédaction

COULIBALY

Voir aussi

SORTIE DE RAS BATH A BAGUINEDA : Un débat franc, sincère à bâton rompu avec le public

Samedi 9 mars 2019, les jeunes de Baguinéda Piéni ont accueilli le guide du CDR …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :