jeudi 23 novembre 2017
Accueil | Santé | Le diabète, ce mal rampant : 2,1 millions de décès de femmes par an

Le diabète, ce mal rampant : 2,1 millions de décès de femmes par an

Au présidium pour entretenir la presse sur les méfaits de cette maladie dangereuse Dr Modibo Coulibaly de la Direction Nationale de la Santé qui avait à ses cotés Dr Balla Kouyaté président de la FENADIM (Fédération Nationale des Diabétiques du Mali), Dr Konaké Kadidia AMLD (Association Malienne de Lutte contre le Diabète), Dr Ba Traoré représentant de l’hôpital du Mali et M. Mathieu Doré de l’organisation ‘’Santé diabète’’.
Premier à prendre la parole, le Dr Modibo Coulibaly dira que la Journée mondiale du diabète est organisée chaque année à la date du 14 novembre à l’initiative de la Fédération internationale du diabète et de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), depuis 2007 d’ajouter que cette journée officielle des Nations Unies, rassemble des millions de personnes dans plus de 160 pays pour sensibiliser le grand public sur le dépistage gratuit et militer pour l’amélioration des soins et la prévention du diabète.
Selon lui, la célébration de cette Journée mondiale du diabète, marque une reconnaissance du diabète comme un problème de santé publique majeur.
Dr Ba Traoré, le représentant de l’Hôpital du Mali, affirmera que le diabète est une élévation du sucre dans le sang dans le sang de façon permanente. Il dira que le Mali, à l’image de ce qui se passe à l’échelle mondiale, fait face à une véritable épidémie de diabète.
De son exposé, il ressort que la Fédération internationale du diabète en 2015 a établi que 415 millions de personnes ont été dépistées positives au diabète dans le monde. De ce fait cette maladie est responsable de plus de 5,1 millions de mort par an.
Toujours d’après ses propos, il existe deux grands types du diabète.
Le 1er type est fréquent chez les enfants de 0 à 16 ans. Sur ce registre il dira qu’à l’hôpital du Mali il y a 455 enfants souffrant aujourd’hui du diabète car leur pancréas ne fonctionne pas.
Quant au 2è type, il relève de la mauvaise alimentation, du manque d’activité physique, de la consommation de tabac et de l’utilisation abusive de l’alcool.
Actuellement, toujours selon Dr Ba Traoré, il y a plus de 199 millions de femmes atteintes du diabète dans le monde. Un total appelé à augmenter à 313 millions d’ici à 2040. Le diabète serait la 9e cause de décès chez les femmes à l’échelle mondiale, 2,1 millions de décès chaque année.
En outre, il dira par rapport aux conditions socio-économiques, que les filles et les femmes atteintes de diabète rencontrent des obstacles à l’accès à la prévention, au dépistage précoce, au diagnostic, aux traitements et aux soins, dans les pays en voie de développement.
Selon lui sans planification préalable à la conception, les diabètes de type 1 et type 2 peuvent entrainer un risque significativement plus élevé de mortalité et de morbidité maternelle et infantile. Une menace grave négligée pour la santé de la mère et de l’enfant.
A noter que le lancement officiel de la journée mondiale du diabète au Mali se tiendra le 14 novembre sur le terrain de football de la commune I (Korofina)à travers une journée de dépistage au profit du grand public, qui fera le déplacement.
Par Fatoumata COULIBALY LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Santé : Au Mali, il y a près de 2 millions de personnes atteintes du diabète

En quelques jours de la journée mondiale de lutte contre le diabète, prévu pour le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *