mardi 17 juillet 2018
Accueil | Education | LE COLLECTIF DES SYNDICATS D’ENSEIGNANTS SIGNATAIRES DU 15 OCTOBRE 2016 MENACENT D’ALLER EN GREVE DU 18 AU 22 DECEMBRE 2017

LE COLLECTIF DES SYNDICATS D’ENSEIGNANTS SIGNATAIRES DU 15 OCTOBRE 2016 MENACENT D’ALLER EN GREVE DU 18 AU 22 DECEMBRE 2017

Les syndicats signataires du 15 octobre 2016 attendent l’adoption du projet de loi portant statut autonome des enseignants courant la session d’octobre 2017 par l’Assemblée Nationale. Si rien n’est fait d’ici la clôture de cette session prévue le 15 décembre 2017, les syndicats menacent de déposer un préavis de grève de neuf jours allant du lundi 18 au vendredi 22 décembre prochain et du mardi 2 au vendredi 5 janvier 2018. L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse animée, le lundi 11 décembre 2017, par le porte-parole desdits syndicats, Tiémoko Dao à la Maison de l’Enseignant. La présente conférence a enregistré la présence des secrétaires généraux du SYNADEF (Syndicat libre et démocratique de l’enseignement fondamental), du SYNEB (Syndicat national de l’éducation de base), du SYNESEC (Syndicat national de l’enseignement secondaire de l’Etat et des collectivités), du SYNEFCT (Syndicat national des enseignants fonctionnaire des collectivités territoriales), de FENAREC (Fédération nationale de la recherche de l’éducation et de la culture) et du SYPESCO (Syndicat des professeurs de l’enseignement secondaire des collectivités). Selon le conférencier, Tiémoko Dao, ces syndicats ont entamé des mouvements de grève depuis octobre 2016. « Ces mouvements ont été conclus par un accord, le 2 mai 2017, dans lequel le gouvernement s’engageait à déposer un projet de loi relatif à un statut du personnel de l’éducation nationale accompagné d’une grille indiciaire ayant comme indice plancher 235 et indice plafond 1060 sur la table de l’Assemblée Nationale au cours de la session d’octobre 2017. » a-t-il rappelé. A cet effet, expliqua-t-il, une commission tripartite a été créée et qui a élaboré un document de projet de statut. Par ailleurs, soulignera M. Dao, le gouvernement lors des travaux de la commission avait donné l’engagement aux syndicats de prendre le statut par ordonnance pendant l’intersession. A en croire, cela n’a pas été fait malgré la longue période écoulée, trois mois durant, jusqu’à la fin des travaux de la commission le 28 juin 2017. Après la fin des travaux, a-t-il dit, le ministère de l’Education Nationale a tenu quelques réunions autour du dossier et l’a transmis au ministère du Travail et de la Fonction Publique, le 2 juillet 2017.
lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

SANGAREBOUBOU : L’AJDS remet des prix aux meilleurs élèves

Le samedi 30 juin 2018, le terrain de football « Yokobètè » de Sangarébougou a abrité la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *