mardi 11 décembre 2018
Accueil | Société | LA POLLUTION DE L’ENVIRONNEMENT : Rash Kebe appel à la fermeture de l’usine « Sady-plastique »

LA POLLUTION DE L’ENVIRONNEMENT : Rash Kebe appel à la fermeture de l’usine « Sady-plastique »

Située en plein cœur de la Zone industrielle, Sady-Plastique, est une entreprise de transformation des sachets plastiques d’un certain Sady Kouma, résident de Sotuba. Estimée contiguë à certains domiciles par les jeunes de la Commune I du district de Bamako, le jeune chroniqueur Mamadou Kebe Diarra alias Rash Kebe a appelé à la fermeture de cette entreprise.

C’était au cours d’une conférence de presse qu’il a animée le samedi dernier au Foyer des jeunes de Fadjiguila. Dans un premier temps, Rash Kebe a expliqué les conséquences sanitaires que peut avoir une telle entreprise sur les riverains avant de critiquer « l’irresponsabilité des autorités locales notamment les élus locaux » : « Nous nous sommes bien renseignés auprès des médecins sur les conséquences néfastes d’une telle entreprise à côté des domiciles, et on nous a fait savoir que les fumées toxiques de l’usine peuvent provoquer de fausses couches chez la femme enceinte ; des problèmes respiratoires et surtout des problèmes de poumon et de cœur », a-t-il déclaré.

Rash Kebe a durement critiqué les autorités communales, notamment l’actuel maire de la Commune I, en la personne de Mamadou B. Kéita, qu’il a qualifié de « grand irresponsable ». « Le maire de la Commune a été avisé de la situation mais il a fait savoir qu’il ignorait l’existence d’une telle entreprise dans sa Commune. Comment peut-il prétendre ignorer l’existence d’une usine qui existe en Commune I depuis 2005 ? Cela explique son irresponsabilité vis-à-vis des causes de la Commune car pour nous il est le premier responsable de l’Etat à ce niveau », a-t-il ajouté.

Rash Kebe a exigé l’arrêt de toutes les activités de l’usine Sady-Plastique, promettant de mobiliser la population pour une marche pacifique dès ce jeudi. La rencontre a eu lieu en la présence de populations de la Commune I.

Affaire à suivre.

Amadou Kodio

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Morcellement des parcelles publiques à Ouenzindougou : La population montre les muscles

Face au phénomène de morcellement des espaces publics qui prend de l’ampleur, les populations de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :