mardi 20 novembre 2018
Accueil | Politique | KOULOUBA : ECHANGES FRUCTUEUX ENTRE LE CHEF DE L’ETAT ET LE DIRECTEUR DU DEPARTEMENT AFRIQUE DU FMI

KOULOUBA : ECHANGES FRUCTUEUX ENTRE LE CHEF DE L’ETAT ET LE DIRECTEUR DU DEPARTEMENT AFRIQUE DU FMI

Le directeur du département Afrique du Fonds monétaire international (FMI) a été reçu, le jeudi dernier, par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. Abebe Aemro Sélassié était, à cette occasion, accompagné par le ministre malien de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé et Mme Boriana Yontcheva qui est au Mali, depuis le 24 octobre dernier. Elle est à la tête d’une mission du FMI dans le cadre de la 10è et dernière revue de l’accord au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC) avec le gouvernement. Mission d’évaluation et de prospection dont les conclusions seront rendues publiques samedi à la faveur d’une conférence de presse.
Interrogé à sa sortie d’audience, Abebe Aemro Sélassié n’a pas manqué de saluer la bonne coopération entre son institution et notre pays, et les échanges fructueux qu’il venait d’avoir avec le chef de l’Etat. Il a aussi profité de l’occasion pour réitérer l’engagement de son institution à «appuyer le Mali dans les secteurs clés» pour son développement durable en vue d’une croissance inclusive pour tous. «Pour ce faire, nous devons prendre de nouveaux engagements afin de pouvoir apporter ce soutien au Mali pour la poursuite du programme», a déclaré M. Sélassié.
En attendant le renouvellement des engagements, notre pays «a déjà identifié trois à quatre objectifs de développement», selon le directeur du département Afrique du FMI. Il pourrait, par exemple, s’agir des secteurs clés tels que la santé, l’éducation, les infrastructures et le développement du capital humain. Un soutien qui peut être considéré comme presque acquis eu égard aux progrès et résultats encourageants obtenus par notre pays dans le cadre du FEC. A ce propos, la cheffe de mission en cours du FMI a révélé qu’en regardant le parcours durant les cinq dernières années, «on se rend compte à quel point les réformes ont avancé au Mali». Aussi, «la situation macro-économique est restée stable en dépit des difficultés réelles», a apprécié Mme Boriana Yontcheva.

lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Accusation de détournements de fonds à la CENI: Amadou Bah se rebiffe !

Accompagné de son premier questeur, Dr Beffon Cissé, d’Amary Traoré, 5ème vice-président en charge de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :