mardi 16 octobre 2018
Accueil | Société | Koulikoro à l’horizon 2030 : Selon un Rapport d’études, la Région aura plus de 430.000 personnes sans emploi

Koulikoro à l’horizon 2030 : Selon un Rapport d’études, la Région aura plus de 430.000 personnes sans emploi

L’atelier régional de prédiagnostic et de planification de la 2ephase du programme «Améliorer la compétitivité des entreprises par la formation professionnelle» (ACEFOR) s’est déroulé, lundi 8 octobre, à Koulikoro. À l’issue des travaux, il est ressorti qu’il y aura plus de 430.000 personnes à la recherche d’emploi d’ici à 2030 dans la seule Région de Koulikoro. Ce constat résulte du fait que les anciens travailleurs de l’HUICOMA attendent désespérément de la relance de leur usine. Ils ne souhaitent que la réouverture de l’usine qui permettra à la majorité d’entre eux d’être financièrement indépendants. 

Selon le Studio Tamani, d’ici à 2030, ce sont plus de 430.000 personnes qui seront sur le marché de l’emploi dans la Région de Koulikoro contre 278.000 en 2010. Soit près du double des sans-emplois en 2010.

Ce chiffre est dégagé alors que le Président de la République réélu récemment à la tête de l’État a dit avoir atteint l’un des objectifs qu’il s’était fixés; à savoir résoudre le problème d’emploi dans notre pays. Au cours de ses campagnes en 2013, le Président Ibrahim Boubacar Kéïta a promis de donner de l’emploi à 200.000 personnes avant la fin de son premier mandat. Chose due, chose faite. Du moins, à en croire les statiques publiées par ses collaborateurs.

La question principale serait alors de savoir si les bénéficiaires sont de toutes les Régions du Mali.  

Quelques Habitants de la Région de Koulikoro qu’on a pu joindre pensent que la raison de ces sans-emplois  est en bonne partie due à la fermeture de l’usine, l’HUICOMA.

Par ailleurs, ils reconnaissent qu’il y a aussi parmi ces gens cités par le Programme de Jeunes Diplômés sans emplois. Selon M. Dicko, Chef de famille à Koulikoro, c’est un problème qui lui a causé beaucoup de tort. «Je suis ex-travailleur de l’HUICOMA. Sa fermeture a vraiment joué sur moi. Il m’est très difficile aujourd’hui de joindre les deux bouts malgré le fait que je fais d’autres choses », nous a-t-il confié.

En dehors de lui, d’autres personnes aussi se trouvent dans le même cas de figure. Ils pensent qu’ouvrir à nouveau l’HUICOMAdonnera un grand coup de pouce non seulement à l’économie régionale, mais aussi à celle nationale.

Pour rappel, la rencontre à la faveur de laquelle cette information a été donnée est une initiative de la Direction Régionale de la Formation Professionnelle avec l’appui de la Coopération française.

Cette rencontre du programme ACEFOR avait pour objectif de faire le bilan de la formation dans le secteur des BTP et de l’Agropastorale. Elle visait aussi à établir des modalités d’accompagnement et d’insertion des jeunes formés dans la Région de Koulikoro.

Adama A. Haïdara : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Kayes : Une Région esclavagisme dans un État démocratique

Six blessés graves et d’importants dégâts matériels dans une altercation entre «maîtres et esclaves», advenue …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *