mercredi 20 septembre 2017
Accueil | Sports | JO 2016: le Maracana est prêt pour la fête, mais les Brésiliens le sont-ils?

JO 2016: le Maracana est prêt pour la fête, mais les Brésiliens le sont-ils?

La cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques 2016 a lieu ce vendredi 5 août à Rio de Janeiro. L’évènement sera suivi dans le monde entier par plus de 2 milliards de téléspectateurs. Que nous réservent les organisateurs ? Que nous réservent les Brésiliens ?

De notre correspondant à Rio,

Plus de 12 000 figurants vont évoluer dans le stade mythique du Maracana. Fernando Meirelles, le réalisateur brésilien, a décidé d’évoquer l’histoire de son pays, même ses heures les plus dures, marquées par la colonisation et l’esclavage.

Il sera aussi question d’écologie, de forêt tropicale, et surtout de musique, avec la présence sur scène, certainement, du célèbre chanteur brésilien Gilberto Gil.

A elles seules, les cérémonies d’ouverture et de fermeture des Jeux olympiques vont coûter près de 80 millions d’euros. Dans les tribunes prendront place plus de 45 000 spectateurs, 11 000 athlètes et 45 chefs d’Etat

 Seront présents le président français, le Premier ministre italien, le secrétaire d’Etat américain John Kerry, mais aussi les présidents argentin et colombien. Une forte présence sud-américaine est attendue pour ces premiers Jeux olympiques sur le continent.

Michel Temer sera-t-il chahuté au Maracana ?

Le président brésilien par intérim, Michel Temer, qui a remplacé Dilma Rousseff depuis sa mise à l’écart du pouvoir en mai, est très impopulaire. Il est très probable que la crise politique paralysant le pays depuis des mois vienne s’inviter dans la cérémonie du jour.

M. Temer, après avoir déclaré les JO « ouverts », pourrait bien être hué par la foule dans le Maracana. Les médias brésiliens affirment même que les organisateurs ont prévu de monter le son de la musique juste après son allocution.

Les craintes sont renforcées par le parcours chaotique de la torche olympique, qui a été gêné à de très nombreuses reprises par des manifestants en colère, des Brésiliens frappés par la crise économique.

Ces derniers ont tout fait pour éteindre la torche sur son passage. La police est intervenue, parfois violemment, pour permettre au porteur de la flamme de poursuivre son chemin.

Une affaire peu rentable à première vue pour Rio

Ces Jeux de Rio ne suscitent donc pas l’enthousiasme de tous les Brésiliens. Une large majorité d’entre eux est même aujourd’hui contre l’organisation des JO. C’est ce qu’a révélé un sondage il y a quelques jours.

En cause : le coût de la manifestation. Le budget total des Jeux s’élève à plus de 12 milliards et demi d’euros, alors que les touristes étrangers ne devraient dépenser que 200 millions d’euros.

Et ce alors que la ville est surendettée, ne parvient plus à payer les salaires des fonctionnaires, et alors que les retraites arrivent avec plusieurs mois de retard. La grande fête risque donc de coûter très, très cher au Brésil.

rfi

Djibril Coulibaly

Voir aussi

PRESIDENCE DE LA FEMAFOOT : Les ambitions du candidat Salaha Baby pour le sport roi au Mali

La course pour l’élection à la présidence de la Fédération malienne de football est lancée. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *