mardi 25 juin 2019
Accueil | Politique | INTEGRITY IDOL MALI : Malick Coulibaly récompensé pour son combat acharné contre la corruption

INTEGRITY IDOL MALI : Malick Coulibaly récompensé pour son combat acharné contre la corruption

L’ancien ministre de la Justice et l’actuel président de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), Dr Malick Coulibaly, vient d’être couronné «Fonctionnaire le plus intègre» du Mali par l’Accountability Lab-Mali (ALAB/Mali). Il a en effet remporté la 3e édition d’Integrity Idol Mali dont les trophées ont été remis le samedi 8 décembre 2018 lors d’un Gala à l’Hôtel de l’Amitié.

«Quand on emprunte la voie de l’honnêteté et l’intégrité, on se met en contrat avec Dieu» ! Telle est la conviction de Dr Malick Coulibaly, lauréat de la 3e édition d’Integrity Idol Mali. Et on peut donc dire qu’il est en harmonie avec sa foi dans son combat acharné contre la corruption et pour une justice indépendance et accessible à tous. Et on comprend alors aisément que sur les cinq nominés (Bakary Koné de Kéniéba, Yassama Chantal Douyon de Sévaré, Mohamed Ag Agati de Koulikoro, Tahara Traoré de Bla et Dr Malick Coulibaly) d’Integrity Idol Mali 2018 d’Accountability Lab, il ait été élu le «fonctionnaire le plus honnête et intègre du Mali».
L’actuel président de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), a cumulé 20, 45 % des votes par SMS, 31, 31 % en ligne et 83, 94% au niveau des membres du jury, soit un total de 45, 24 % des votes.
Né en 1971 à Bamako, le docteur en droit privé et sciences criminelles, le jeune juriste (magistrat puis avocat) est connu pour son intégrité partout où il a servi. Magistrat et enseignant à l’Université des Sciences politiques, Dr Coulibaly s’est fait remarquer par l’application stricte de la loi sans distinction entre les justiciables, pauvre et riche. Substitut du procureur de la République près le Tribunal de première instance de Kati, Malick Coulibaly a démissionné de la magistrature avec fracas en septembre 2008 pour protester contre la non-application d’une décision de justice.
«L’intégrité est la première vertu de celui qui se met au service du public… L’intégrité soigne l’âme…», a déclaré le lauréat de cette 3e édition, un homme de principes qui est prêt à se sacrifier pour ses convictions.
Nommé ministre de la Justice, Garde des sceaux, le 25 avril 2012, Malick Coulibaly est l’initiateur de la loi contre l’enrichissement illicite au Mali. Pour lui, «le salaire n’est jamais suffisant. Si vous gagnez 100 000 francs par mois, comportez-vous comme celui qui gagne 75 000 francs», conseille-t-il aux fonctionnaires maliens. Reconverti avocat, Dr Coulibaly a été élu à l’unanimité le 6 janvier 2018, président du CNDH.
«Un serpent n’a pas de mamelle, c’est Dieu qui donne à manger aux serpenteaux», rappelle-t-il en paraphrasant un conseil que sa tendre et regrettée Maman à qui il dédie d’ailleurs cette prestigieuse distinction.
Le Directeur pays d’Alab/Mali, Moussa Kondo, et l’ambassadeur du Pays-Bas au Mali n’ont pas caché leur émerveillement et leur admiration pour le parcours glorieux d’un homme qui serait déjà milliardaire s’il n’avait pas «cultivé la vertu de l’intégrité» en lui. Dans son speech, Moussa Kondo a invité les administrateurs publics à s’inspirer des «Idols» (Idoles) comme Me Malick Coulibaly.
Naby

Djibril Coulibaly

Voir aussi

L’OPPOSANT EN OR, TIEBILE DRAME: Devient le ministre en diamant du gouvernement Boubou Cissé

A la tête de la diplomatie malienne depuis le 5 mai, Tiébilé Dramé fait partie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils