lundi 24 septembre 2018
Accueil | Société | Insécurité dans le Centre du Mali : IBK défié par des bandits armés à Boni

Insécurité dans le Centre du Mali : IBK défié par des bandits armés à Boni

 Le véhicule de commandement de la préfecture de Douentza, à bord duquel se trouve le Sous-préfet, Aladi Bagna, a été encore enlevé par des Hommes armés non identifiés. Après le départ du Président de la République, le samedi dernier, l’ordre a été donné de faire un tour à Boni pour indemniser les victimes. 

 C’est sur le chemin du retour, à une soixantaine de kilomètres de la ville de Douentza, que  le Sous-préfet central de Douentza,  son homologue de Boni, Mamadou Maïga et le Chef du Service du Développement social de Boni, Younoussa Maïga et leur chauffeur ont été attaqués par des bandits armés non identifiés qui les ont dépossédés de leur véhicule de service. Les pauvres cadres de l’Administration de l’État n’ont eu le temps que de descendre pour avoir la vie sauve. Le véhicule et tout son contenu sont désormais entre les mains de ses Hommes qui seraient des proches d’Amadou Kouffa. Alors que quelques heures auparavant, le Président IBK avait reçu le soutien et l’accompagnent des populations de Boni, les parents des victimes, qui ont beaucoup apprécié son déplacement jusque dans leur milieu, malgré son agenda international chargé et la  gravité de la situation sécuritaire qui prévaut dans la Région. Selon le Président IBK, ce qui est sûr, c’est que ces gens savent la détermination farouche, la plus énergique de l’État malien et de ses partenaires à leur barrer la route. «La montée en puissance réelle du G5-Sahel et la détermination farouche de nos FAMA, dont nous sommes fiers, les a rendus fous », s’est contenté d’avancer le Président IBK.

La délégation attaquée était  composée du Sous-préfet central du Cercle de Douentza, du Sous-préfet de l’Arrondissement de Boni, Mamadou Maïga et du Chef du Service local du Développement social, Younoussa Maïga et leur chauffeur.

Mahamadou YATTARA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

An 58 du Mali indépendant : Quels gâchis avec l’Azawad dont le drapeau flotte à Kidal

Le Mali traverse une période scandaleuse au niveau de deux aspects aussi regrettables qu’humiliants pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *