samedi 21 octobre 2017
Accueil | Société | Importation illégale de la viande fraiche de volaille : Plus de 20 tonnes saisies par le commissariat du 9ème Arrondissement

Importation illégale de la viande fraiche de volaille : Plus de 20 tonnes saisies par le commissariat du 9ème Arrondissement

Dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 mars 2017, les éléments du commissariat de police du 9ème arrondissement ont intercepté un véhicule semi-remorque de marque IVECO immatriculé CH 9206 contenant 2 053 cartons de 10 kg chacun, soit plus de 20 tonnes de viande fraîche de volaille en provenance de la Guinée Conakry. Une marchandise destinée à la consommation sur les marchés locaux, en violation des mesures d’interdiction en vigueur au Mali.
Conformément à l’arrêté interministériel n°09-1652/ MIIC-MEF-MEP-MSIPC, portant interdiction d’importation de la viande fraîche de volaille, les éléments du commissariat de police du 9ème arrondissement ont intercepté dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 mars dernier un véhicule semi-remorque de marque IVECO immatriculé CH 9602 en provenance de la Guinée Conakry.
L’opération s’est déroulée aux environs de 22heures à Kanadjiguila, localité située dans la périphérie de Bamako.
Selon nos sources, après avoir intercepté le véhicule transportant la marchandise prohibée, les policiers du 9ème arrondissement ont découvert un cahier dans la cabine du véhicule conduit par un certain Mamadou Keïta, donnant d’amples informations, sur son contenu.
Ainsi ces informations faisaient état de 1 007 cartons de 10 kg contenant des cuisses de poulet, 567 cartons de 10kg contenant du foie et cuisses et 479 cartons de 10 kg contenant des carcasses de poulet en entier. Soit en tout, 2 053 cartons de 10 kg chacun, pesant plus de 20 tonnes.
Après avoir été saisies, les 20 tonnes de produits prohibés ont été remis à la Direction régionale des services vétérinaires du district de Bamako, représentée sur les lieux par Dr Mamadou Kane. Qui après avoir inspecté le contenu des cartons, a autorisé la destruction d’une partie, l’autre partie a été destinée à nourrir les carnivores du zoo national.
Jean Joseph Konaté (stagiaire) LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Recouvrement des biens du contribuable dilapidés : L’incompétence de la Direction Générale du contentieux de l’Etat

Depuis l’histoire des publications des différents Rapports du Vérificateur Général dans notre pays, nous n’avons …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *