lundi 17 décembre 2018
Accueil | Société | IBK à Kayes : Où sont passées les trois locomotives réceptionnées en Afrique du Sud ?

IBK à Kayes : Où sont passées les trois locomotives réceptionnées en Afrique du Sud ?

Elles étaient trois locomotives toutes neuves  dont l’ORTM a projeté les images aux yeux des pauvres maliens lors de la campagne des dernières élections présidentielles. Ce sont ces images-là qui ont fortement mobilisé les populations de la cité des rails et motivé leur choix à renouveler leur confiance à IBK pour le présent second mandat. Et, pour leur rendre grâce, il devrait s’y rendre aujourd’hui à bord de l’une desdites locomotives. Mais, malheureusement, ce n’était que du bluff, des images à but électoraliste!

Après sa visite lors des campagnes électorales, le Chef de l’État, Ibrahim Boubacar Kéïta, effectue aujourd’hui sa toute première sortie à l’intérieur du pays après sa réélection sur fond de graves irrégularités. Il y procédera, selon le programme officiel, à l’inauguration d’importantes infrastructures de développement socio-économique, dont la nouvelle   centrale thermique, la pose de la première pierre de la rénovation d’un dispensaire à Médine, et l’adduction d’eau. Il visitera également le chantier du nouveau pont et le démarrage des travaux de réhabilitation de l’axe Kati-Kolokani-Didiéni. Un programme dans lequel s’absente miraculeusement la question des rails alors que l’on avait annoncé lors de la campagne électorale dernière. « Les nouvelles locomotives seront à Bamako dans les deux semaines qui suivaient», a-t-on entendu.

Qui a, donc, trompé nos pauvres cheminots et leurs familles ? 

Située à 12 Kms de la ville de Kayes, d’une  capacité   de 90 MW, la nouvelle centrale électrique produira de l’électricité en base et augmentera de manière significative les capacités totales de production d’énergie de notre pays tout en assurant un approvisionnement constant en électricité fiable. Elle a été construite, selon un communiqué officiel,  avec un coût total de 84 milliards de FCFA. Une raison pour certains de dire que  cette visite du Président de la République dans la première Région administrative sera d’une grande portée économique pour le pays en général et la Région de Kayes en particulier.

Mais l’arbre ne saurait cacher la forêt. En effet, où sommes-nous avec les trois locomotives de Moulaye Ahmed Boubacar, Ministre des Transports et du Désenclavement à l’époque ?

Pour rappel, c’était bien, pour ceux qui ont bonne mémoire, un  mardi 24 juillet 2018 que la chaine nationale ORTM a diffusé des images du Ministre Moulaye Ahmed Boubacar à Pretoria, en Afrique du Sud,  en train de réceptionner trois nouvelles locomotives au compte des cheminots du Mali. Une preuve, dit-il ce jour, de la volonté du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, de redynamiser le transport du train voyageur et marchandise sur l’axe Bamako-Dakar en passant par Kayes. Lesdites machines avaient été acquises dans le cadre d’un partenariat public-privé entre le Mali et la Société Émiratie Dubaï Port Word pour un coût d’achat de 4 millions de Dollars (soit un peu plus de 2 milliards de francs CFA).

Mais, jusque-là, les Maliens, en général, et les cheminots en particulier qui sont à 8 mois sans salaires se demandent quel a été le sort réservé au secteur ferroviaire malien ; car, les images des trois locomotives de l’autre époque  n’étaient que de leurre et à but électoraliste … Côté des populations de la Région de Kayes, la déception est sans précédent.

Alors, à quoi bon de leurrer  son Peuple ?

Seydou Konaté : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Pourtant accusé de pédophilie : Zié Sanogo acquitté par la Cour d’Assises

Né vers 1975 à Sikasso, fils de Mamadou et de Mariétou Sanogo, Technicien comptable, Zié …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :