mardi 11 décembre 2018
Accueil | Société | Honte à nos autorités : La police tabasse le Député Amadou Araba

Honte à nos autorités : La police tabasse le Député Amadou Araba

L’image est surréelle. Une horde de policiers, munis de matraques s’acharnant sur un Député couché à terre. C’est la vidéo qui circule actuellement sur internet. Une vidéo qui contribue à jeter encore plus le discrédit sur une police qui n’a jamais eu bonne presse.

C’est une lapalissade de dire que les policiers ne sont pas aimés des populations. Leur attitude aux abords des routes en est pour beaucoup. À ciel ouvert, ils rackettent. Des centaines d’articles ont été consacrés au phénomène par la presse sans que rien y change. Ce qui a fini par faire dire aux populations que les agents sur le terrain ne sont que de simples Exécutants des Chefs restés dans les Bureaux. Sinon comment expliquer que les auteurs de ces actes très souvent connus ne sont pas sanctionnés par la hiérarchie ? Le racket n’est pas le but de cet article. Mais il s’agit d’un acte tout aussi condamnable.

En effet, le vendredi dernier, les membres du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) et la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) s’étaient donné rendez-vous à la Bourse du Travail pour un meeting. Ils n’auront pas le temps de le faire. La police sur la base d’un refus du Gouverneur d’autoriser cette manifestation l’a violemment dispersé. Plusieurs personnalités ont été gazées. Soumaïla Cissé, Ali Nouhoum Diallo et autres ont humé une bonne dose du gaz piquant. Mais ça, ils en ont l’habitude. Le souvenir du 2 juin dernier, au siège du parti ADP-Maliba, est encore frais dans les mémoires. La police s’est encore distinguée (dans le mauvais sens bien entendu) en molestant un Honorable Député, en l’occurrence, Amadou Araba Doumbia, Député du parti SADI. Dans la vidéo qui circule sur internet, c’est un Député inoffensif, couché par terre, avec son macaron bien en évidence sur son boubou blanc, sur qui s’acharne une vingtaine de jeunes policiers. Des coups de pieds, coups de matraque, l’Honorable a passé une sale quarte d’heure déshonorable entre les mains de ces…policiers avant que quelques-uns ne daignent venir le prendre par le bras et l’amener hors du groupuscule.  Si des civils sont allés battre Dioncounda Traoré à Koulouba, et bien, cette fois-ci, c’est la police qui vient de battre les Députés.

Une honte pour la police.  Il revient aux Députés de tirer toutes les conséquences de cet acte.  Les positionnements entre majorité et opposition doivent laisser la place à l’unité de corps. Car, au-delà d’Amadou Araba Doumbia, c’est l’image de toute la Représentation nationale qui est ainsi trainée dans la boue. L’affront doit être lavé. Longtemps accusés de soutenir la mauvaise graine au sein de la police, cette vidéo est un élément à la disposition du Ministre Salif Traoré, du Directeur Général de la police, Ag Infahi, du Directeur régional de la police, Siaka Sidibé de prendre des sanctions exemplaires. Car, le rôle de la police c’est de MAINTENIR l’ordre. Et ce qui s’est passé le vendredi dernier est une honte tout simplement.

Mohamed Sangoulé DAGNOKO : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Morcellement des parcelles publiques à Ouenzindougou : La population montre les muscles

Face au phénomène de morcellement des espaces publics qui prend de l’ampleur, les populations de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :